Tanitnews

Infections alimentaires : 1,5 million de cas par an en France


A lire aussi: Pourquoi le problème des laits infantiles contaminés n'a-t-il pas été détecté à temps?L'étude, réalisée entre 2008 et 2013 en France métropolitaine, a pris en compte 21 agents pathogènes - 10 bactéries, 3 virus et 8 parasites - transmis à l'homme par l'alimentation.

La transmission alimentaire de ces agents infectieux conduit à quelque 1,5 million de cas (entre 1,28 et 2,23 millions), 17.600 hospitalisations (entre 15.793 et 21.159) et 256 décès (entre 232 et 358), selon l'étude. 70 % des cas et des hospitalisations sont dus à des norovirus, aux bactéries Campylobacter et aux salmonelles.

Les chercheurs jugent que le risque d'infection alimentaire reste " élevé " en France.

Willy Sagnol fracasse Bordeaux
Aujourd'hui, la seule personne qui a défendu Jocelyn, c'est le président (Stéphane Martin), mais ce n'est pas son rôle. Un club qui, selon lui, n'est pas assez bien structuré et dans lequel Jocelyn Gourvennec n'est vraiment pas aidé.

La moitié des décès d'origine alimentaire sont liés à des infections dues aux salmonelles " non typhiques", c'est-à-dire non liées aux fièvres typhoïdes et paratyphoïdes, ainsi qu'à la bactérie Listeria monocytogenes. Représentant moins de 0,1% des cas symptomatiques d'origine alimentaire, la listéria occupe le deuxième en rang en termes de mortalité (65 décès, soit 25% du nombre total de décès), derrière les salmonelles (26% du total).

Mais ce sont les novovirus qui sont responsables de la grande majorité des infections: 517.593 cas, soit 34 % du total. Au troisième rang pour le nombre d'hospitalisations (3.447 hospitalisations, 20% du total), ces virus ne se placent qu'au 7e rang pour les décès (8 morts, soit 3% du nombre total).

Articles Liés

Commentaires