Tanitnews

Infections alimentaires : 1,5 million de cas par an en France


A lire aussi: Pourquoi le problème des laits infantiles contaminés n'a-t-il pas été détecté à temps?L'étude, réalisée entre 2008 et 2013 en France métropolitaine, a pris en compte 21 agents pathogènes - 10 bactéries, 3 virus et 8 parasites - transmis à l'homme par l'alimentation.

La transmission alimentaire de ces agents infectieux conduit à quelque 1,5 million de cas (entre 1,28 et 2,23 millions), 17.600 hospitalisations (entre 15.793 et 21.159) et 256 décès (entre 232 et 358), selon l'étude. 70 % des cas et des hospitalisations sont dus à des norovirus, aux bactéries Campylobacter et aux salmonelles.

Les chercheurs jugent que le risque d'infection alimentaire reste " élevé " en France.

Marine Le Pen pour un changement de nom du Front national
RTL a rapporté cette semaine que 80% des adhérents du Front national étaient hostiles à un tel changement dans le cadre de la consultation menée fin 2017 par le parti.

La moitié des décès d'origine alimentaire sont liés à des infections dues aux salmonelles " non typhiques", c'est-à-dire non liées aux fièvres typhoïdes et paratyphoïdes, ainsi qu'à la bactérie Listeria monocytogenes. Représentant moins de 0,1% des cas symptomatiques d'origine alimentaire, la listéria occupe le deuxième en rang en termes de mortalité (65 décès, soit 25% du nombre total de décès), derrière les salmonelles (26% du total).

Mais ce sont les novovirus qui sont responsables de la grande majorité des infections: 517.593 cas, soit 34 % du total. Au troisième rang pour le nombre d'hospitalisations (3.447 hospitalisations, 20% du total), ces virus ne se placent qu'au 7e rang pour les décès (8 morts, soit 3% du nombre total).

Articles Liés

Commentaires