Tanitnews

Le travail de nuit cancérigène — Santé


Selon la revue American Association for Cancer Research, les salariées travaillant de nuit seraient exposées à un risque accru de cancers du sein, gastro-intestinaux et de la peau notamment.

L'analyse s'appuie sur 61 études internationales portant sur près de 4 millions de femmes vivant en Europe, aux États-Unis, en Australie et en Asie ayant travaillé de nuit sur le long terme. Puis, ils ont mené une autre analyse sur le travail de nuit à long terme et le risque de six types de cancers chez les infirmières.

Octuple infanticide à Villers-au-Tertre : Dominique Cottrez bientôt libérée
Selon L'Obs , sa libération a été décidée par le tribunal de l'application des peines d'Arras le lundi 8 janvier 2018. Après quatre années passées derrière les barreaux, Dominique Cottrez a donc obtenu sa liberté conditionnelle .

Les femmes travaillant de nuit ont 19 % de risques supplémentaires d'être victimes d'un cancer... Il est de 32% pour le cancer du sein, et de 18% pour celui de type gastro-intestinal. Selon eux, cela pourrait indiquer que ces femmes avaient des niveaux d'hormones sexuelles plus élevés, ce qui accroît le risque de cancer mammaire. Dans cette branche, celles qui travaillaient de nuit avaient un risque nettement plus élevé de cancer du sein (58%), de cancer gastro-intestinal (35%) et du poumon (28%). Une autre explication réside dans les contraintes du travail d'infirmière, qui peut souvent être plus intense la nuit.

"Notre étude indique que le travail de nuit est un facteur de risque pour les cancers chez les femmes", a déclaré Xuelei Ma. "Les résultats de cette étude suggère la nécessité de programmes de protection de la santé des femmes travaillant de nuit, avec des examens médicaux réguliers", estiment les chercheurs.

Articles Liés

Commentaires