Tanitnews

On peut jouir lors d'un viol


Au cours de ce débat sur les violences faites aux femmes, les deux invitées ont donné leur point de vue sur la question: "Il y a un truc très simple, c'est d'arrêter les violences, déclare alors Caroline De Haas". "Les violences, elles empêchent la jouissance, lance Caroline De Haas, elle-même victime de viol". Ce à quoi répond du tac au tac l'ancienne actrice pornographique: "On peut jouir lors d'un viol, je vous signale", laissant sans voix Caroline de Haas (voir l'échange dans la vidéo en tête d'article).

Depuis qu'une centaine de personnalités féminines, parmi lesquelles Catherine Deneuve, ont signé une tribune dans "Le Monde" dénonçant un prétendu "puritanisme" des féministes à l'origine du mouvement "Balance ton porc", le débat autour du consentement sexuel s'est à nouveau enflammé. Elles expliquaient également ne pas se reconnaître "dans ce féminisme qui, au-delà de la dénonciation des abus de pouvoir, prend le visage d'une haine des hommes et de la sexualité". "L'orgasme pendant un viol n'est pas un exemple de l'expression d'un plaisir". Cela ne change rien au fait que le viol est un crime.

Sur Twitter, les internautes ont été extrêmement nombreux à faire part de leur colère face aux affirmations controversées de Brigitte Lahaie.

"Le corps d'une victime de violence peut réagir de plein de manières différentes, a-t-elle écrit". Alors que le débat portait sur le plaisir sexuel des femmes, Brigitte Lahaie a choqué avec une déclaration banalisant le viol.

Euralis. Deux sites fermés Yffiniac renforcé
Les sites industriels du groupe sont en outre en "sous-activité chronique", avec un taux de 50% en moyenne. Les démarches pour trouver un repreneur seraient déjà initiées précise le communiqué d'Euralis .

Depuis, plusieurs féministes engagées se sont insurgées de tels propos sur les réseaux sociaux Parmi elles, Nassira El Moaddem, directrice du Bondy Blog, interroge la journaliste Nathalie Lévy sur sa tenue de l'antenne.

- Franck (@franck_abr)Brigitte Lahaie qui sort " On peut jouir lors d'un viol", Catherine Millet qui dit "Je regrette de ne pas avoir été violée j'aurais pu démontrer qu'on peut s'en sortir".

Sur le plateau de BFM TV, Brigitte Lahaie n'a pas démordu.

Articles Liés

Commentaires