Tanitnews

Serena Williams raconte son calvaire après son accouchement


Elle a accordé une interview au magazine américain Vogue. Alors qu'elle a eu une grossesse assez paisible, la jeune femme de 36 ans a dû subir une césarienne d'urgence, car la fréquence cardiaque du bébé était trop basse pendant les contractions. Mais l'accouchement de la tenniswoman américaine a rapidement tourné au cauchemar. Finalement, tout s'est bien passé pour la petite sœur de Venus William, qui a pu regagner son domicile une semaine plus tard. Elle a interpellé les médecins: "Je leur disais: écoutez le Dr Williams!" Le tabagisme, le surpoids et l'obésité, et la génétique sont autant de facteurs qui peuvent causer la coagulation du sang- Puis la cicatrice de sa césarienne s'est rouverte à cause de fortes quintes de toux, provoquant un hématome dans l'abdomen. Par conséquent, Serena Williams a dû restée alitée six semaines. Elle a détesté ce sentiment d'impuissance.

Aujourd'hui, Serena Williams va mieux. "Mais pas tout de suite".

Avant de prendre sa retraite sportive, Serena Williams veut d'abord remporter un 24e tournoi du Grand Chelem pour égaler le record de Margaret Court, et peut-être un 25e pour surpasser la championne.

Le sous-marin San Juan aurait implosé "en 40 millisecondes"
Mais, selon le Bureau du renseignement américain (US Office of Naval Intelligence, ONI), le son n'était pas un signal de détresse. Un rapport américain vient rétablir la vérité sur les circonstances de ce drame qui a ému le monde entier, en novembre dernier.

Le 1er septembre 2017, Serena Williams est devenue maman de la petite Alexis Olympia.

" J'étais content de changer les couches du bébé, mais c'était difficile pour Serena de ne pas être capable de m'aider dans ces premiers moments ", a expliqué Alexis Ohanian, son compagnon. Quand je suis trop anxieuse, je perds mes matchs, et j'ai l'impression que cette anxiété a disparu quand Olympia (le second prénom de sa fille, NdlR) est née. "J'en veux, mais je n'en ai pas besoin ". "C'est un sentiment différent pour moi", conclu la grande championne. Et elle conclut: "Quand vous voyez la ligne d'arrivée, vous ne ralentissez pas, vous accélérez". Ses adversaires sont prévenues.

Articles Liés

Commentaires