Tanitnews

"Je ne suis pas d'accord avec #balancetonporc" — Lætitia Casta


Après l'affaire Weinstein, le mouvement #MeToo, son corollaire français #BalanceTonPorc, des centaines de témoignages, et jusqu'à la tribune signée par Catherine Deneuve, chacun y va de son analyse sur la question. Et si près de 30 militantes féministes dont Caroline de Haas ont souhaité réagir vigoureusement à cette tribune dès mercredi, Laetitia Casta a elle voulu s'opposer à cette libération de la parole des femmes sur les réseaux sociaux dans les colonnes de "Corse Matin". "Lorsque je vois des femmes battues à mort et qu'on n'en parle pas beaucoup, c'est ça qui me choque vraiment". Mais aussi des héroïnes.

Interviewée par Corse Matin, un journal de son île natale, l'actrice et ancienne mannequin a tenu à mettre les choses au clair. "Ces sportives qui réussissent des exploits et qui n'ont pas une grande couverture médiatique", a-t-elle confié. "Après, ça va être quoi, "balance ta salope"?", s'interroge la comédienne. Depuis plusieurs semaines, les affaires d'agressions et de harcèlement sexuels qui se sont multipliées depuis le scandale Weinstein à Hollywood ont fait naître autant de débats et de polémiques en marge des combats féministes menés aux quatre coins du monde.

La femme de Louis Garrel a estimé: "Je ne suis pas d'accord avec cette idée de #BalanceTonPorc".

Meurtre de Sophie Lionnet à Londres : les premiers aveux des meurtriers présumés
Catherine Devallonné, la mère de la jeune fille tuée et calcinée confesse " n'avoir toujours pas de réponse " à ses questions. Ils ne reconnaissent pas le meurtre mais avoue avoir fait tenté de faire disparaître le corps de Sophie Lionnet .

"Ce n'est pas dans l'agressivité que l'on va faire avancer les choses, ce n'est pas dans la haine de l'homme, continue la comédienne. [.] On est responsables de nous-même". "Il faut que les femmes n'aient pas peur de prendre leur place". "Parlons de tout et je suis d'accord!", affirme-t-elle sans détour.

"Je ne me considère pas comme une féministe mais comme une femme", précise l'un des visages de la campagne Saint Laurent printemps 2018.

Articles Liés

Commentaires