Tanitnews

Meurtre de Sophie Lionnet à Londres : les premiers aveux des meurtriers présumés


Le cadavre calciné de cette jeune fille de 21 ans, originaire de Troyes (nord-est), avait été retrouvé le 20 septembre dans le jardin d'une propriété du sud-ouest de la capitale britannique.

Ils ne reconnaissent pas le meurtre mais avoue avoir fait tenté de faire disparaître le corps de Sophie Lionnet. Elle s'occupait des enfants de Ouissem Medouni (40 ans) et Sabrina Kouider (34 ans), elle préparait les repas, elle faisait le ménage, tout en restant cloîtrée. Les autorités britanniques n'ont pas non plus communiqué sur les circonstances, supposées ou avérées, de la mort alors que les tabloïds britanniques évoquent un crime passionnel. Le couple de Français qui employait à Londres la fille au pair retrouvée morte en septembre dernier a plaidé, ce vendredi 12, coupable d'entrave à la justice pour avoir tenté de se "débarrasser " du corps " en le brûlant", selon les termes retenus pour ce chef d'inculpation.

GM veut mettre des véhicules autonomes sans conducteur sur les routes
Si un volant et des pédales ne sont pas obligatoires, les airbags le sont et généralement logés dans le volant du véhicule. GM n'a guère donné de détails sur son projet.

Ces déclarations ont été faites vendredi devant la cour criminelle de l'Old Bailey à Londres, dans le cadre d'une audience de "plaider-coupable" qui prépare le procès prévu, sur cinq semaines, le 19 mars 2018.

Début octobre, une marche silencieuse en hommage à Sophie Lionnet avait rassemblé une trentaine de personnes, membres de sa famille et amis, dans le quartier où elle vivait. Catherine Devallonné, la mère de la jeune fille tuée et calcinée confesse " n'avoir toujours pas de réponse " à ses questions.

Articles Liés

Commentaires