Tanitnews

Municipales : Feltman propose l'expérience de l'ONU à la Tunisie


Le secrétaire général adjoint a indiqué que l'engagement des Nations unies à " soutenir la mise en œuvre totale du processus politique libyen " avait été annoncé en septembre dernier.

Jeffrey Feltman était porteur d'un message du secrétaire général de l'ONU, António Guterres qui a exprimé sa considération pour les avancées de la Tunisie sur la voie de la démocratie et le soutien des Nations Unies pour surmonter toutes les difficultés pouvant surgir. L'accord politique inter-libyen de 2015 "reste le seul cadre viable pour mettre fin à la période transitoire", a conclu Jeffrey Feltman. Y ont pris part notamment, le ministre Jhinaoui, Ghassan Salamé, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Libye et chef de l'UNSMIL et Diego Zorrilla Coordonnateur Résident du Système des Nations unies en Tunisie. Il effectue une visite en Tunisie et en Libye, qui devrait se poursuivre jusqu'à vendredi.

"Je ne suis pas d'accord avec #balancetonporc" — Lætitia Casta
Après l'affaire Weinstein , le mouvement #MeToo, son corollaire français #BalanceTonPorc , des centaines de témoignages, et jusqu'à la tribune signée par Catherine Deneuve , chacun y va de son analyse sur la question.

" A la faveur de cette aide de la Tunisie qui ne ménage aucun effort pour rétablir la paix et la stabilité en Libye, la Mission des Nations Unies a réussi à franchir des pas positifs dans l'exécution de son plan pour aboutir à un règlement politique à la crise qui secoue la Libye et réunir les conditions nécessaires pour l'organisation des élections présidentielle et législatives", a-t-il dit. Sa déclaration n'avait pas surpris le gouvernement d'union nationale reconnu par la communauté internationale, puisque le maréchal Haftar, appuyé par un parlement élu en 2014 et basé dans l'est du pays, ainsi que le gouvernement parallèle de l'est libyen, n'a jamais reconnu la légitimité du gouvernement établi à Tripoli et issu de l'accord de 2015.

La Libye est le théâtre d'une division politique et de troubles depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Conséquence: l'économie de ce pays riche en pétrole est actuellement en lambeaux.

Articles Liés

Commentaires