Tanitnews

Nouveau bras de fer entre les États-Unis et Pakistan


"Les Etats-Unis ont bêtement donné 33 milliards de dollars d'aide au Pakistan ces 15 dernières années, et ils ne nous ont rien donné en retour si ce n'est des mensonges et de la duplicité, prenant nos dirigeants pour des idiots", a écrit le président milliardaire peu après 7h du matin (15h au Luxembourg). En décembre, Donald Trump avait déjà menacé de ne plus aider le Pakistan.

L'administration Trump a indiqué au Congrès en août qu'elle examinait très sérieusement la possibilité de ne pas verser 255 millions de dollars d'aide, dont le versement a déjà été retardé. "Nous avons affaire à un président américain très imprévisible, connu pour faire des déclarations qui sont par la suite démenties".

La tension monte entre Islamabad et Washington. À ces accusations, Islamabad répond qu'il a lancé plusieurs opérations militaires contre les réseaux d'insurgés et que 17.000 Pakistanais sont morts depuis 2001 en combattant les islamistes radicaux ou dans des attentats.

Le Pakistan a répondu avec colère mardi à Donald Trump, mettant en avant les "sacrifices énormes" consentis dans la lutte contre le terrorisme, après les menaces du président américain de lui supprimer certaines aides financières en raison de son inefficacité dans ce domaine.

Le premier tweet politique de l'année avait été adressé au Pakistan.

Il ne faut plus dire "smartphone" mais "mobile multifonction"
A noter qu'en 2009, cette même commission avait tenté de remplacer " smartphone " par " terminal de poche ". Tous les jours, nous utilisons notre lot d'anglicismes dans le domaine des télécommunications.

Or l'armée américaine a besoin de l'aide logistique du Pakistan pour accéder à ses troupes basées en Afghanistan.

Reflet des rivalités stratégiques dans la région, les propos de Trump ont été applaudis en Afghanistan et en Inde, tandis que la Chine, alliée traditionnelle d'Islamabad, a défendu la politique du gouvernement pakistanais. Selon lui, ce pays n'a pas fait assez d'efforts dans la lutte contre le terrorisme.

À Pékin, le son de cloche est totalement diffèrent.

"Alors que les relations entre les deux pays sont houleuses depuis des mois, l'ambassadeur a été invité à se rendre ce lundi soir au ministère des Affaires étrangères pakistanais". Le grand peuple iranien vit sous la répression depuis de nombreuses années. Il a apporté une contribution primordiale aux efforts mondiaux contre le terrorisme.

Articles Liés

Commentaires