Tanitnews

USA-Corée du Nord: le président Trump "ouvert" à des pourparlers


Reste encore à déterminer si les représentants des deux pays feront une entrée commune lors des cérémonies d'ouverture et de clôture, comme à Sydney en 2000, à Athènes en 2004 et lors des jeux d'hiver de Turin en 2006. Ce qui serait une première dans l'histoire des Jeux Olympiques pour les deux pays!

Ce que les diplomates n'arrivent pas toujours à faire, les sportifs peuvent le réaliser.

À l'issue de discussions exceptionnelles qui se sont tenues mardi entre le Nord et le Sud, les deux pays ont convenu que la Corée du Nord allait envoyer une délégation aux JO d'hiver qui se tiennent à Pyeongchang du 9 au 25 février, à 80 km de la frontière nord-coréenne.

La délégation sud-coréenne s'est rendue en convoi sur le lieu des discussions, à Panmunjom, village frontalier où fut signé le cessez-le-feu de la guerre de Corée (1950-53), dans la zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule.

La Corée du Nord ne dispose que d'une poignée d'athlètes qualifiés, si bien qu'elle devrait envoyer au Sud un imposant contingent de pom-pom girls, prédisent les analystes. Toutefois, on ne sait pas, il y aura une rencontre - Pyongyang et à Séoul, n'a pas officiellement donné le consentement uns et des autres propositions sur des thèmes spécifiques de la négociation.

L1 - Un groupe sans Neymar et Javier Pastore
Thiago Motta (genou) n'est pas non plus dans le groupe contrairement à Thiago Silva , remis de ses petits bobos de la semaine. En revanche, malgré son souhait de rester au PSG et une présence à l'entraînement collectif, Hatem Ben Arfa n'est pas retenu.

Les deux camps ont aussi décidé de rétablir une liaison téléphonique militaire coupée en février 2016, afin d'améliorer la communication entre les deux pays.

La proposition d'une équipe féminine de hockey réunissant des athlètes du Nord et du Sud a été faite à l'équipe de négociateurs nord-coréens lors de l'entrevue, a précisé Roh Tae-kang, second ministre adjoint sud-coréen pour la Culture, le Sport et le Tourisme.

Le Nord avait boycotté les JO d'été de Séoul en 1988, seuls jeux Olympiques organisés jusque-là en Corée du Sud. Des rencontres qui pourraient justement être organisées parallèlement aux Jeux Olympiques. Et chacun a compris ici que "l'essentiel est de participer", pour reprendre la fameuse phrase de Coubertin.

Le président du Comité international Olympique, Thomas Bach, s'est réjoui de ces annonces qui " marquent un grand pas en avant dans l'esprit olympique ". "On dit qu'un voyage entrepris à deux dure plus longtemps qu'un voyage solitaire", a dit le Nord-Coréen.

Le président sud-coréen s'est dit prêt à rencontrer les dirigeants nord-coréens si les conditions sont réunies. Mais sur le fond, chacun sait que les JO ne régleront rien. "Le Nord va utiliser ces discussions pour renforcer l'idée selon laquelle il est un Etat nucléaire à part entière", poursuit Ben Forney. Il faudra au moins que les deux parties (et les Etats-Unis de Trump qui s'est félicité, mais oui, de la reprise des contacts) manifestent la volonté de prolonger sur le terrain les "Olympiades de la paix". En octobre de la même année, l'armée sud-coréenne franchit le 38e parallèle. À gauche, le représentant de la Corée du Nord, à droite, celui de la Corée du Sud. Nombreuses victimes des deux côtés.

Articles Liés

Commentaires