Tanitnews

Aube : un boulanger condamné à 3.000 euros d'amende... pour avoir trop travaillé


L'histoire est invraisemblable. Cédric Vaivre tient une boulangerie dans la petite commune rurale de Lusigny-sur-Barse, une zone très fréquentée par les touristes en été.

Un boulanger de Lusigny-sur-Barse vient d'être sanctionné pour avoir trop travaillé l'été dernier.

L'amende, fixée en fonction de la situation économique et du nombre de salariés, sera par ailleurs dure à contester, comme le concède Frédéric Amiot, président de la Fédération patronale de la boulangerie-pâtisserie de l'Aube: "Juridiquement, la seule option qui existe, ce serait pour lui d'ouvrir une seconde boulangerie, avec un jour de fermeture hebdomadaire différent" confie-t-il à Est éclair.

Fabregas y croit dur comme fer — Barça-Chelsea
Nous devons jouer notre jeu et nous servir de nos opportunités pour créer des dégâts. "Ce résultat de l'aller donne un grand avantage à Barcelone", a avoué Antonio Conte .

A la fin de l'année 2017, la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l'emploi) l'a épinglé pour avoir ouvert son commerce sept jours sur sept. Ces textes imposent un jour de repos et précisent les dérogations possibles.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 12/03/2018 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Dans son village de Lusigny-sur-Barse, dans l'Aube, c'est l'incompréhension. L'artisan en bénéficiait jusqu'en 2016 mais cette dérogation n'a pas été renouvelée en 2017. "Il faut avoir un peu de bon sens, on est dans une zone où il n'y a pas énormément de concurrence [.] laissons travailler les gens alors que les visiteurs attendent ce service", y déclare le maire Christian Branle.Le boulanger ne s'est pas encore acquitté de l'amende. Depuis l'annonce de la condamnation dans les médias locaux, les habitants de la commune font tourner une pétition en soutien à leur boulanger en particulier, et aux commerçants locaux en général.

Articles Liés

Commentaires