Tanitnews

Grève des syndicats / Le gouvernement fait des nouvelles propositions


Les lignes ont commencé à bouger ce vendredi 9 mars entre le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) et le gouvernement, a-t-on constaté au Palais du Peuple de Conakry. Pour cette 4ème journée, le gouvernement guinéen a mis sur table des propositions. Par la voix du ministre Khalifa Gassama Diaby, ministre de l'Unité nationale et de la Citoyenneté, le gouvernement a fait une proposition aux syndicats, pour une sortie de crise dans le système éducatif. Avant la rentrée prochaine que dix autres pour cent vous soient encore versés.

" C'est pour que dans la sérénité, l'Etat puisse les écouter avec responsabilité sur leurs conditions de vie absolument inadmissible".

Depuis la suspension des négociations en début de cette semaine, c'est ce vendredi que les leaders du SLECG, le Médiateur de la République et les représentants du Gouvernement se sont à nouveau retrouvés pour tenter de trouver une solution à la grève des enseignants qui paralyse le secteur depuis le 12 février dernier. Nos partenaires, le FMI et la BM arrivent en Avril, nous sommes dans une situation budgétaire extrêmement déficitaire qui, il faut le dire ici, est le résultat de la mauvaise gouvernance et de la corruption et les enseignants ne sont pas responsable.

" La nation guinéenne doit beaucoup de choses aux enseignants guinéens qui travaillent dans les conditions dures et pénibles". C'est une réalité que personne ne serait nié. "Compte tenu des difficultés économiques de notre pays, l'Etat ne sera pas à mesure de répondre à tous les besoins ou de les traiter à la hauteur de la dignité que vous méritez", a-t-il expliqué. Cette justice, les enseignants de Guinée la mérite.

Manchester United / FC Séville (Retour)
Mine de rien, les Mancuniens n'ont plus atteint les quarts de finale de la C1 depuis la saison 2013/2014. Le FC Séville compte bien profiter de son statut d'outsider dans ce match pour créer la surprise.

Sans langue de bois, Gassama Diaby a reconnu que le gouvernement a pêché par une insuffisance d'écoute des angoisses, des frustrations et de colère légitimes du peuple de Guinée parmi les enseignants. "Nous n'avons pas mesuré à sa juste valeur, je dirais à sa juste gravité le besoin de justice dans notre pays".

Pour terminer, le ministre de l'Unité nationale et de la Citoyenneté dira que " Cette grève a ouvert les yeux du peuple et du gouvernement et du chef de l'Etat sur beaucoup de choses et cela grâce à vous...

Oumar Tounkara, le secrétaire général adjoint du SLECG a pour sa part indiqué qu'ils vont rendre compte à la base lors d'une assemblée générale prévue ce samedi. "La réaction de la base sera transmise à l'autorité à temps opportun et dans un délai très court", a indiqué le syndicaliste.

Articles Liés

Commentaires