Tanitnews

Imam Ndao et Cie face au juge demain


Le juge Samba Kane, en charge de l'affaire, s'est également prononcé sur ce point précis, déclarant l'incompétence du tribunal à statuer en la matière.

Reprise du procès de l'imam Alioune Badara Ndao et Cie, ce mercredi 14 mars 2018.

Jeux olympiques 2024 : un rapport alerte sur d'éventuels " surcoûts "
Il servira d'avertissement avant de signer les devis de construction et ainsi limiter les risques de dérives financières.

"Le ministère public a constaté que l'accusé Alpha Diallo, N° 15 et Mamadou Lamine Mballo, Alias Zirkifli, N° 31, n'ont pas été appelés...", a soulevé Aly Ciré Ndiaye parce que, considère-t-il, Samba Kane, procédant à l'appel nominatif, s'est fondé sur l'ordonnance du juge d'instruction qui les a omis. L'autre jour, mon propre fils a failli être victime de ce fléau et c'est le président Sall qui doit apporter des solutions face à cette insécurité et les difficultés des populations du monde rural qui, jusqu'à présent, n'arrivent pas à vendre leurs récoltes. Il sollicite, à cet effet, le renvoi de cette affaire pour demander au ministère public de régulariser le dossier. C'est en tout cas le souhait du Procureur.

"Une simple omission " qui, selon les avocats de la défense, ne devrait pas constituer un motif de renvoi de ce dossier. Un dossier assez consistant sur lequel est venu s'ajouter l'affaire Ibrahima Ly poursuivi pour les mêmes accusations que la trentaine de prévenus.

Articles Liés

Commentaires