Tanitnews

Albertville: il tue son chiot à la hache, 18 mois ferme requis


L'homme a alors décidé de l'euthanasier à sa façon, malgré l'opposition de son épouse.

Un homme de 37 ans, originaire de Grignon, était jugé ce lundi devant le tribunal correctionnel d'Albertville pour avoir sauvagement tué sa petite chienne à coups de hache sous les yeux de sa femme et son fils de 11 ans. D'après BFMTV, " elle l'emmène immédiatement chez le vétérinaire, qui diagnostique une simple blessure sans gravité particulière. Tentant d'expliquer les raisons de son geste, il assure alors que son petit chiot avec la patte cassée, mais que lui, ne voulait pas d'un chien handicapé. Mais le contexte domestique du père de famille révèle une violence chez lui inquiétante. Le quotidien d'une mère et de ses cinq enfants vivant sous le joug d'un homme autoritaire, qui n'hésite pas à donner des coups de pied dans le ventre de sa femme enceinte ou à enfermer son fils handicapé dans un placard, rapporte Le Parisien. Très vite, la police découvrira que cet homme imposait un véritable climat de terreur à sa famille, frappant et humiliant très souvent sa femme et ses cinq enfants. "Des gifles éducatives", se défend le prévenu. Le procureur de la République a demandé une expertise psychiatrique. "Le chien, ce sont les prémices de ce qui aurait pu leur arriver", a témoigné une proche du prévenu.

Toulon: Clerc raccroche en fin de saison
Il est également le deuxième meilleur marqueur de l'histoire de la Coupe d'Europe (36 essais), derrière son coéquipier Chris Ashton.

Le procureur a finalement requis 18 mois de prison ferme pour le père de famille. En attendant, le prévenu est maintenu en détention préventive. Par ailleurs, une pétition a été lancée sur les réseaux sociaux en fin de semaine dernière pour exiger de la justice une peine exemplaire. Sept associations de défense des animaux s'étaient notamment portées partie civile pour cette audience, dont la SPA.

Articles Liés

Commentaires