Tanitnews

Bouygues dément discuter avec un autre opérateur télécoms — Marché


Ce lundi, Bloomberg a affirmé, dans une dépêche, que Bouygues, la maison-mère de Bouygues Telecom, réfléchissait à s'allier avec d'autres investisseurs pour racheter Altice France, dont SFR.

Dans ce contexte, et même avant cet événement, Patrick Drahi aurait sondé l'intérêt du groupe Bouygues pour l'opérateur SFR en échange d'une participation dans Orange qui lui aurait permis de continuer de peser sur le marché télécom français.

Bouygues serait en négociations avec des fonds de capital-investissement comme CVC Capital Partners pour faire une proposition commune de rachat.

Bouygues a toutefois démenti l'information.

L'UE prête à renégocier son accord de pêche avec le Maroc
Point important, le mandat prévoit que les eaux au large des côtes du Sahara marocain soient couvertes par le partenariat.

Bouygues réitère sa mise au point: "comme tout acteur d'un marché, Bouygues étudie régulièrement les diverses hypothèses d'évolution du secteur des télécoms; mais à ce jour il n'y a aucune discussion avec un autre opérateur et aucun mandat n'a été délivré à quelque conseil que ce soit", a fait savoir le groupe dans un communiqué.

Un porte-parole d'Altice s'est refusé à commenter l'information mais a ajouté: "Nous rappelons que SFR est un de nos actifs essentiels, qui fait partie de notre projet industriel et de long terme". Des discussions ont eu lieu dans le passé à plusieurs reprises, dont Bouygues Telecom qui a failli être racheté par Orange pour 10 milliards d'euros. Altice a pris 5,40% à 7,99 euros à la Bourse d'Amsterdam, alors que le groupe Bouygues a vu son titre se replier de 0,26% à 42,21 euros à Paris, dans des marchés quasiment à l'équilibre.

Depuis l'arrivée de Free Mobile sur le marché, les parts de marchés de Bouygues Telecom ont marqué un net recul.

Articles Liés

Commentaires