Tanitnews

Des scientifiques créent (par hasard) une enzyme qui mange le plastique


"Ce qui signifie que nous n'aurons plus besoin d'épuiser les sources de pétrole et, de surcroît, cela devrait réduire la quantité de plastique présente dans l'environnement".

Malgré des efforts en matière de recyclage, la grande majorité de ces plastiques peut perdurer pendant des centaines d'années. Les scientifiques cherchent un moyen de mieux les éliminer.

Tout commence avec une bactérie découverte au Japon il y a quelques années: l'Ideonella sakaiensis.

Les chercheurs japonais pensent que cette bactérie a évolué assez récemment dans un centre de recyclage, car les plastiques n'ont été inventés que dans les années 1940.

Albertville: il tue son chiot à la hache, 18 mois ferme requis
D'après BFMTV , " elle l'emmène immédiatement chez le vétérinaire, qui diagnostique une simple blessure sans gravité particulière. Sept associations de défense des animaux s'étaient notamment portées partie civile pour cette audience, dont la SPA.

En travaillant sur une enzyme bactérienne capable de dégrader certains plastiques, une équipe internationale de chercheurs a synthétisé une enzyme plus performante encore.

Les scientifiques s'activent désormais à en améliorer les performances dans l'espoir de pouvoir un jour l'utiliser dans un processus industriel de destruction des plastiques.

En s'inspirant de l'action de cet activateur, les scientifiques occidentaux ont participé à la mutation accidentelle d'une enzyme, la rendant encore plus efficace à la décomposition de la molécule plastique.

Articles Liés

Commentaires