Tanitnews

"Ils ont tué la journaliste, pas ses enquêtes" — Malte


En octobre dernier, Daphne Caruana Galizia, spécialisée dans les affaires de corruption, perdait la vie dans l'attentat de sa voiture.

Un réseau pour continuer les enquêtes des journalistes assassinés.

L'organisation Forbidden stories a été créée par le journaliste d'investigation français Laurent Richard.

Le fils de Daphne Caruana Galizia a dénoncé ce lundi une " double impunité", " à la fois pour le meurtre de (sa) mère, et pour toute la corruption sur laquelle elle écrivait". Ses révélations ont concerné des ministres toujours en poste au sein du gouvernement travailliste de Joseph Muscat.

Vladimir Poutine dresse les lignes rouges de la Russie — Syrie
La défense anti-arienne syrienne a indiqué avoir intercepté lundi soir plusieurs missiles au dessus de la ville de Homs au centre de la Syrie , ont indiqué des médias officiels syriens.

En lien avec les autorités maltaises, la Commission européenne, le représentant pour la liberté des médias de l'OSCE et les ONG, nous suivons avec attention - notamment à travers notre ambassade à La Valette - le déroulement de l'enquête et le procès en cours.

Trois hommes sont actuellement inculpés et emprisonnés pour l'assassinat de la journaliste.

Si leur profil de délinquants chevronnés ne fait guère de doute, les raisons personnelles qu'ils auraient pu avoir à éliminer la journaliste maltaise paraissent floues. À Malte, "il n'y a pas grand monde qui ait le courage de parler ouvertement".

Les enquêtes du Projet Daphne sont à retrouver sur franceinfo.fr, les antennes de Radio France et dans les médias partenaires à partir de mardi 17 avril, et dans "Envoyé spécial" jeudi 19 avril sur France 2.

Articles Liés

Commentaires