Tanitnews

Candidature Coupe du monde 2026 : Moulay Hafid Elalamy devant l'Assemblée nationale française


La semaine dernière, le président de la SAFA, Danny Jordaan, avait déclaré à la presse que son pays n'avait pas encore décidé s'il allait voter ou non pour le Maroc.

Une rencontre en soutien à la candidature du Maroc à l'organisation de la coupe du monde de football 2026 a été organisée, mardi soir à l'Assemblée nationale française avec la participation de plusieurs personnalités dont des députés et des sénateurs. Le choix de l'Afrique du Sud concernant la candidature marocaine est devenu confus pour le royaume, qui tente d'avoir le soutien des pays africains avant le vote prévu le 13 juin en Russie.

"Maroc 2026 se veut une candidature responsable, profitable mais aussi respectueuse de l'environnement, une candidature proposant une coupe du monde humaine et inclusive", lit-on dans la lettre publiée par la FRMF. Le président du groupe d'amitié France-Maroc à l'Assemblée, celui du Sénat, celui de l'Union européenne (UE), mais aussi l'ancien ministre Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe.

Il a aussi appelé tous les amis du Maroc à se battre pour cette candidature, rappelant en outre le rôle que joue le Royaume pour assurer la sécurité et la stabilité de la région.

Après avoir rappelé que le Maroc est candidat à l'organisation de cette prestigieuse compétition depuis 30 ans, Lekjaa a estimé que "voter pour le royaume, c'est voter pour une Coupe du monde humaine, et pour un monde ouvert et multilatéral, engagé pleinement dans la construction d'un avenir durable pour les générations futures".

GIRO 2018, étape 11 : Yates a marché sur la concurrence
Dumoulin, un spécialiste du contre-la-montre, a fini deux secondes devant Davide Formolo , mais à cinq secondes de Yates. Le Britannique a rallié la ligne d'arrivée au 23e rang avec une quarantaine de secondes de retard sur le vainqueur.

Il a appuyé que l'organisation de la Coupe du Monde sera bénéfique pour tous les acteurs "à la fois pour les joueurs grâce à la compacité du pays permettant des déplacements simplifiés, pour les fans en raison de l'accessibilité depuis les pays fortement pourvoyeurs des supporters".

Pour le Maroc et l'Afrique, cette organisation s'inscrira dans la continuité avec les avancées en termes de développement du pays et du leadership marocain fédérateur en Afrique.

Rappelant que 12 villes hôtes couvrant l'ensemble des territoires ont été sélectionnées et que 14 stades ultra-modernes seront mis à disposition, MHE a relevé que depuis la candidature de 2003 le pays a connu un développement important et a su se transformer.

Pourtant, la fédération sud-africaine de football avait officiellement annoncé, il y a près d'un mois, son soutien pour la candidature du Maroc.

Articles Liés

Commentaires