Tanitnews

Donald Trump traite les migrants d'"animaux" et provoque un tollé — Etats-Unis


Le président américain Donald Trump a décidé, une fois de plus, de se distinguer par la grossièreté de ses propos et faire de son racisme un spectacle pour les caméras: "Vous n'imaginez pas à quel point ces gens sont mauvais", a-t-il déclaré en parlant des immigrés qui cherchent à s'établir aux Etats-Unis sans en avoir les documents, "ce ne sont pas des gens, ce sont des animaux".

Le président américain Donald Trump a estimé ce 16 mai à Washington que certains immigrés illégaux expulsés par les Etats-Unis, notamment membres de gangs criminels, n'étaient pas des "hommes" mais des "animaux". Il a également ajouté: " Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux ". "Nous les expulsons de ce pays à un rythme jamais vu auparavant", a-t-il encore ajouté.

"Ces propos polémiques ont provoqué de vives réactions". Pas des animaux, ni des criminels, ni des trafiquants de drogue, ni des violeurs.

Les États-Unis imposent des sanctions à des responsables politiques du Hezbollah
L'Iran a dénoncé jeudi les sanctions des Etats-Unis et de six pays du Golfe contre les dirigeants du Hezbollah pour soutien au terrorisme.

Durant cette séance à laquelle une vingtaine de sympathisants et élus locaux opposés à la loi "sanctuaire" ont été conviés, le président des États-Unis en a profité pour parler des lois nationales sur l'immigration, qu'il qualifie de "lois les plus stupides au monde". "Donald Trump ment sur l'immigration, il ment sur la criminalité", a ainsi soutenu le gouverneur. "Ce sont des êtres humains", a par exemple affirmé Jared Polis, élu du Colorado.

La Californie, Etat le plus peuplé du pays et bastion démocrate, est engagée dans un bras de fer légal et politique avec l'administration fédérale sur l'immigration.

L'administration fédérale a poursuivi en justice le "Golden State" pour le forcer à mettre fin à la politique des "sanctuaires" alors que la Californie a également démarré de nombreuses procédures judiciaires contre le gouvernement américain.

Articles Liés

Commentaires