Tanitnews

France-L'utilisation de palme dans une raffinerie Total encadrée


Dans un entretien à BFMTV/RMC mercredi 16 juin 2018, le ministre d'Etat Nicolas Hulot a expliqué: " Je leur demande, j'ai eu (le PDG de Total, Patrick) Pouyanné, de réduire au maximum l'utilisation d'huile de palme (...) et d'essayer d'année en année de réduire la part d'huile de palme et d'augmenter la part d'huiles usagées (...).

" Je ne peux pas leur demander, alors qu'ils ont fait ces efforts et ces investissements, de renoncer", a noté Nicolas Hulot, indiquant que Total avait fait ces transformations à la demande du gouvernement précédent.

Comment un Ministre de la Transition Écologique et Solidaire peut-il ainsi servir de caution à un projet industriel destructeur pour les forêts et la biodiversité de notre planète? Cela devrait faire bondir de 64% les importations françaises de cette huile; sa production en Malaisie et en Indonésie entraîne une déforestation fragilisant l'écosystème, et dont les orangs-outangs sont les emblématiques victimes.

Mais l'activité phare de La Mède, au prix d'un investissement de 275 millions d'euros, est l'installation d'une unité de raffinage d'huiles et de graisses animales, capable de traiter 650 000 tonnes par an, en vue de produire 500 000 tonnes de diesel de type HVO (hydrotraitement des huiles végétales), un biocarburant censé réduire l'émission des gaz à effet de serre.

"En ce qui concerne les critères de durabilité de l'huile de palme brute, Total s'est engagé à promouvoir un label de certification durable de hautes qualités auprès de l'Union Européenne".

Bouygues : la contribution d'Alstom aux résultat du premier trimestre grimpe de 62%
Au premier trimestre Bouygues affiche une perte opérationnelle de 56 millions d'euros, contre 92 millions d'euros un an plus tôt. Bouygues Telecom a amélioré quant à lui son bénéfice opérationnel courant de 18 millions d'euros à 50 millions.

Cette ancienne raffinerie reconvertie dans la production de biocarburants est autorisée traiter chaque année jusqu'à 450.000 tonnes d'huile végétale brute, le reste provenant essentiellement d'huiles usagées et de graisses animales. "(L'entreprise) a mis en place une équipe dédiée qui s'assurera du respect par l'ensemble de la chaîne logistique des critères de durabilité, et en particulier que l'approvisionnement soit issu de producteurs certifiés RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil)", indique la major. "Total évoque maintenant un plafonnement à 300 000 tonnes d'huile de palme brut, ce qui est colossal", s'indigne-t-il. Total deviendrait le premier importateur français d'huile de palme.

"De fait, " les Amis de la Terre " s'inquiète du risque que Total refuse de rendre public son plan d'approvisionnement, " notamment sa liste de fournisseurs ".

Cette autorisation du gouvernement intervient au moment où la France bloque les négociations à Bruxelles sur l'élimination progressive de l'huile de palme dans les carburants d'ici 2021.

" La tendance irréversible de s'affranchir de l'huile de palme et d'éviter la déforestation importée, celle-là on ne reviendra pas en arrière". Une façon implicite pour le ministre de marquer son désaccord avec le projet porté par Total.

Articles Liés

Commentaires