Tanitnews

La France et cinq autres États renvoyés devant la justice européenne


La France devra s'expliquer devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). L'Espagne, la Slovaquie et la République tchèque ont échappé à la punition.

Selon l'Agence européenne de l'environnement, la pollution aux particules fines est responsable de près de 400 000 décès prématurés par an, dont 66 000 en Allemagne, 60 000 en Italie et 35 000 en France. Pour le NO2, les morts prématurées sont estimées à 75.000 par an en Europe, dont 14.000 au Royaume-Uni, 12.800 en Allemagne et 9.300 en France.

Des fusils en libre service pour une ville plus amicale !
C'est en tout cas ce qu'une installation artistique veut dénoncer à travers une fausse " station d'échange d'armes " à Chicago. La campagne s'inscrit dans le mouvement national de ces derniers mois contre les armes à feu.

Cette décision avait été prise en mars par la Commission, qui avait finalement décidé de laisser "une dernière chance" aux Etats concernés. Elle exigeait notamment de leur part "des mesures additionnelles crédibles, opportunes et efficaces". "Trop peu, trop tard", selon l'avis du BEE. Nicolas Hulot, ministre de l'Environnement, avait alors estimé que le plan d'action du gouvernement était "à la hauteur des enjeux". Deux Etats membres ont déjà été reconnus coupables d'avoir manqué à leurs obligations pour les émissions de particules fines: la Bulgarie et la Pologne.

La France risque une sanction financière: au moins 11 millions d'euros et des astreintes journalières d'au moins 240.000 euros tant que la qualité de l'air n'entre pas dans les normes imposées par Bruxelles.

Articles Liés

Commentaires