Tanitnews

332 jeunes prisonniers graciés — Egypte


20, 2015 fichier photo, les Palestiniens attendre à traverser la frontière pour le côté Égyptien au passage de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza.L'egypte Valables Président Abdel Fatah el-Sissi a dit qu'il a ordonné le point de passage de Rafah avec la bande de Gaza être ouvert pour tout le mois sacré du Ramadan, la période la plus longue depuis que le Hamas a pris sur le territoire en 2007. Sur sa page Facebook, il a indiqué que cette décision avait été prise " pour alléger les souffrances " des 2 millions d'habitants de l'enclave palestinienne, quatre jours après des manifestations durant lesquelles 60 Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne à la barrière entre Israël et la bande de Gaza.

Or, le terminal de Rafah a été largement fermé ces dernières années, Le Caire invoquant des menaces pour la sécurité de l'Egypte, un pays qui entretient des relations difficiles avec le mouvement islamiste palestinien Hamas.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a annoncé la grâce de 330 jeunes prisonniers, arrêtés notamment lors de manifestations.

2 Casques bleus disparus retrouvés "sains et saufs" — RDC
Il s'agissait de l'attaque la plus meurtrière en RDC contre la Mission des Nations unies au Congo depuis son déploiement, en 1999. Du matériel militaire et de munitions appartenant à la MONUSCO ont été également saisis par les ravisseurs pendant l'embuscade.

Ce vendredi 18 mai, une réunion est prévue à Istanbul entre les dirigeants de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui souhaitent faire condamner l'Etat hébreu après la bain de sang de lundi. Un immense rassemblement populaire de soutien aux Palestiniens est également prévu dans l'après-midi à Istanbul.

La traversée a été ouvert depuis samedi, donc el-Sissi annonce est techniquement une extension de l'ouverture et les autorités Égyptiennes, a déclaré 510 personnes ont franchi mercredi, la plupart venant de la bande de Gaza en Egypte. L'Egypte est, avec la Jordanie, le seul pays arabe à avoir conclu un traité de paix avec Israël. Les chefs de la diplomatie arabes réunis jeudi en session extraordinaire au Caire, à la demande de l'Arabie saoudite, ont réclamé une enquête internationale sur les "crimes" israéliens, après le bain de sang de lundi dans la bande de Gaza, la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis 2014.

Articles Liés

Commentaires