Tanitnews

Des patchs anti-tabac remboursés par la sécurité sociale dés dimanche — FRANCE


Le tabac est responsable de 73.000 décès chaque année. Dans son dernier " tableau de bord Tabac", publié le 16 mai 2018, l'Office français des drogues et toxicomanies signale que " les ventes de traitements pour l'arrêt du tabac sont en hausse de 10,7 % sur le premier trimestre comparé à la même période en 2017 ".

Les traitements anti-tabac sont progressivement remboursés comme n'importe quel médicament.

"Priorité Prévention " dévoilé fin mars par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, annonce, dans un communiqué, qu'à compter du 20 mai " Deux traitements de substitution nicotinique sont désormais remboursables".

De fait, ces gommes et ces patchs à la nicotine intéressent de plus en plus de fumeurs qui cherchent à arrêter la cigarette.

2 Casques bleus disparus retrouvés "sains et saufs" — RDC
Il s'agissait de l'attaque la plus meurtrière en RDC contre la Mission des Nations unies au Congo depuis son déploiement, en 1999. Du matériel militaire et de munitions appartenant à la MONUSCO ont été également saisis par les ravisseurs pendant l'embuscade.

Après la gomme à mâcher Nicotine EG (fabriquée par EG Labo), prise en charge par la Sécu depuis le 28 mars, le patch NicoretteSkin (de Jonhson&Jonhson) a été inscrit au remboursement par un arrêté paru mardi au Journal officiel et qui prendra effet "au quatrième jour suivant (sa) date de publication".

En attendant, le forfait d'aide au sevrage de 150 euros par an, dont l'extinction était actée, "sera maintenu jusqu'à la fin de l'année", annonce Agnès Buzyn. "Cette prise en charge permet à tous les patients l'accès à ces traitements de substitution, y compris aux plus modestes ", affirme la ministre.

Le gouvernement amplifie sa lutte contre le tabagisme.

Quand la volonté ne suffit pas, les substituts au tabac sont là, mais leurs prix dissuadent parfois d'arrêter de fumer.

Articles Liés

Commentaires