Tanitnews

Mondial : Michel Platini avoue une magouille en 1998


Co-organisateur de la Coupe du Monde 1998, Michel Platini a fait une confidence à Jacques Vendroux dans l'émission "Stade Bleu" qui sera diffusée ce dimanche sur France Bleu. Alors, pour y parvenir, le Comité français d'organisation de la Coupe du monde (CFO), dont il était co-président, a usé d'une "petite magouille", a poursuivi l'ancien international tricolore. "Si on finissait premier du groupe et que le Brésil finissait premier, on ne pouvait pas se rencontrer avant la finale". Il a ainsi reconnu "une petite magouille" concernant l'organisation du calendrier du Mondial remporté par la France pour éviter aux joueurs d'Aimé Jacquet d'affronter le Brésil avant la finale.

Dans les faits, une préaffectation avait été utilisée pour les deux équipes avant le tirage au sort: la France dans le groupe C, le Brésil dans le groupe A. Une manœuvre qui a permis une confrontation impossible entre les deux équipes avant la finale. "On est à la maison, il faut bien profiter des choses!"

Carton rouge retiré pour Steve Mandanda !
La commission de discipline lui a donné raison, comme cela a été officialisé ce jeudi soir. Mandanda avait subi une double peine après avoir concédé un penalty face à Jimmy Briand.

On ne va pas s'emmerder pendant six ans à organiser la Coupe du monde si on ne peut pas faire quelques petites magouilles. Vous pensez que les autres ne le faisaient pas aux autres Coupes du monde? Logiquement, selon les règles édictées par la FIFA, les huit têtes de série auraient dû être dispatchées aléatoirement dans les 8 groupes.

La "petite magouille" en question a consisté à placer automatiquement le Brésil, tenant du titre, dans le groupe A, et la France, pays organisateur, dans le groupe C, les six autres têtes de série étant alors placées par tirage au sort dans les autres poules.

Articles Liés

Commentaires