Tanitnews

Mueller a reconnu ne pas pouvoir poursuivre Trump (avocat) — Enquête russe


"En tout cas ils l'ont reconnu auprès de nous après qu'on ait lutté, ils l'ont reconnu", a-t-il ajouté.

Robert Mueller, ancien patron du FBI et haut fonctionnaire du ministère de la Justice, a été nommé le 17 mai 2017 procureur spécial chargé de l'enquête sur l'ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle. Le porte-parole du procureur spécial a refusé de commenter ses propos.

Si ces faits sont avérés, en cas de preuve d'actes répréhensibles de M. Trump, Robert Mueller ne pourrait rien faire de plus que faire parvenir un rapport au ministère de la Justice, dont il dépend.

"Notons toutefois que si les allégations de l'ancien maire se confirmaient, un rapport compromettant pourrait toutefois servir à destituer un président en exercice même s'il ne pouvait servir à l'inculper".

Une salle de prière musulmane fermée par la préfecture de l'Hérault — Gigean
A moins d'un recours suspensif formulé d'ici la fin de journée, la décision prendra effet ce mercredi 16 mai à 17 heures. Ce lieu de culte était dans le collimateur du département depuis quelque temps en raison des prêches de l'imam actuel.

Plusieurs anciens membres de l'équipe de campagne du milliardaire républicain ont déjà été inculpés dans le dossier russe. Il doit être jugé cet été.

La Russie nie catégoriquement toute collusion, mais les services de renseignement américains estiment que M. Poutine en personne a décidé de la campagne de cyberpropagande.

Mercredi toujours, une commission du Sénat américain a publié 2000 documents provenant de son enquête sur une rencontre entre Donald Trump Jr et des Russes ayant promis des informations compromettantes sur Hillary Clinton.

"Tout ce qu'ils peuvent faire c'est faire un rapport", a déclaré Rudy Giuliani, qui a rejoint l'équipe d'avocats de M. Trump le mois dernier, à CNN.

Articles Liés

Commentaires