Tanitnews

Washington accuse le Canada de "trahison" après le fiasco du G7


Le Canada était soudé lundi autour de son premier ministre Justin Trudeau, cible de nouvelles attaques de Donald Trump, et le gouvernement a commencé à prendre des mesures pour contourner l'ire de son puissant voisin du sud. La volte-face est spectaculaire. Un déséquilibre dont Donald Trump s'est souvent plaint.

Des opposants aussi féroces qu'Andrew Scheer ou le premier ministre élu de l'Ontario, Doug Ford, se sont ensuite joints aux libéraux de Justin Trudeau et se sont engagés à appuyer le gouvernement dans ses efforts à résoudre ce qui ressemble de plus en plus à une guerre commerciale avec les États-Unis.

Une autre raison expliquerait donc la réaction épidermique de la Maison-Blanche.

Based on Justin's false statements at his news conference, and the fact that Canada is charging massive Tariffs to our U.S. farmers, workers and companies, I have instructed our U.S. Reps not to endorse the Communique as we look at Tariffs on automobiles flooding the U.S. Market! Le Premier ministre canadien avait réaffirmé à cette occasion que les taxes sur l'acier et l'aluminium étaient "insultantes", au regard de l'histoire entre les deux pays et avait confirmé des représailles pour juillet. Et il avait promis d'y répliquer "sans sourciller". "Le premier ministre n'a rien dit qu'il n'avait pas déjà dit auparavant, autant publiquement qu'en conversations privées" avec le président américain.

Dans sa colère, Emmanuel Macron a été rejoint par un ancien président: François Hollande. Ses services n'ont voulu faire aucun commentaire dans l'immédiat. Samedi soir, quelques heures seulement après la fin du G7, Donald Trump a retiré son soutien au communiqué final du sommet. Sa délégation et lui-même avaient pourtant donné leur aval à ce document en 28 points péniblement négocié par le "Groupe des sept" (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon). Et ce alors que les autres dirigeants, eux-même dans l'avion pour rejoindre leurs pays respectifs, ne peuvent réagir dans l'immédiat.

Robert De Niro insulte Trump, la chaîne de télé CBS le censure
Lors des Tony Awards récompensant le théâtre américain, l'acteur n'a pas pris de gants pour parler de Donald Trump . Puis, en 2017, il avait qualifié le gouvernement Trump de "comédie tragique et crétine".

Xi, qui s'exprimait lors du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghaï à Qingdao, n'a pas mentionné les Etats-Unis dans son discours, mais les deux premières puissances économiques de la planète sont engagées depuis des mois dans un conflit qui menace de dégénérer en guerre commerciale.

Des tarifs douaniers sur les importations de voitures et de pièces détachées pourraient affecter notamment l'industrie automobile allemande notamment et avoir des conséquences dévastatrices sur l'industrie automobile canadienne.

Cette salve de Donald Trump couronne deux journées marquées par des controverses, entre le plaidoyer du président américain pour un retour de la Russie dans le G7 et, raconte une source française, la liste de griefs à l'égard des partenaires commerciaux des Etats-Unis qu'il a détaillée lors d'une discussion sur la question des droits de douane. "Nous sommes la tirelire que tout le monde pille", a-t-il déploré. Dans un autre tweet, le président américain qualifie également Justin Trudeau de personne "malhonnête et faible", alors qu'il avait encore vanté la veille la qualité inédite de la relation bilatérale entre leurs deux pays. Le président américain était arrivé le dernier et reparti le premier du cossu Manoir Richelieu, surplombant le fleuve Saint-Laurent. La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, est restée prudente dimanche, se contentant de dire que le Canada ne croyait pas que les attaques ad hominem étaient une façon appropriée et efficace de gérer ses relations avec les autres pays. "C'est une occasion unique" d'arriver à un accord nucléaire avec Pyongyang qui "ne se représentera jamais", a-t-il assuré.

I am on my way to Singapore where we have a chance to achieve a truly wonderful result for North Korea and the World.

Articles Liés

Commentaires