Tanitnews

Carburants : 13 raffineries bientôt bloquées sur Orange Actualités


Les paysans ont déployé des tracteurs et des bottes de paille, et répandu des tas de fumier ou de terre devant 14 raffineries ou dépôts de carburant.

Ce qui provoque la colère des agriculteurs, c'est notamment la bioraffinerie de Total à La Mède (Bouches-du-Rhône), dont la mise en service est prévue pour cet été. "Ces tourteaux nous permettent d'avoir l'autonomie protéique dont nous avons besoin", pour nourrir les troupeaux, a-t-il rappelé. Mercredi, une réunion décisive se déroule à Bruxelles à propos de l'utilisation de l'huile de palme dans les biocarburants. À titre de comparaison, le colza revient 25% plus cher environ que l'huile de palme, en moyenne.

Inacceptable pour les agriculteurs: "Nous allons perdre 400.000 hectares de colza sur 1,5 million d'hectares au total", estime Samuel Vandaele, secrétaire-général du syndicat des Jeunes agriculteurs.

" Nous sommes là pour que le gouvernement comprenne l'exaspération". Une concurrence redoutée par les producteurs de colza français. "Nous sommes écoutés mais pas entendus, [.] ce que nous voulons ce sont des décisions", a affirmé Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, ce lundi sur RMC".

Les raffineries bloquées par les agriculteurs mais pas de pénurie de carburant ?
Lyon : la raffinerie Total de Feyzin bloquée par des agriculteurs

Les agriculteurs bloquaient mardi 12 juin au matin 17 raffineries et dépôts de carburants dans l'attente d'une réponse positive du gouvernement à leurs revendications, qu'ils exposent cet après-midi au ministre de l'agriculture, Stéphane Travert. Aujourd'hui, ces blocages sont illégaux. Le FNSEA veut également que soit réintroduit dans la loi Alimentation, examinée à partir du 26 juin par le Sénat, un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne, même à doses résiduelles, a ajouté Jérôme Despey. Ils n'ont pas obtenu, en revanche, d'allègement de charges sur le travail des saisonniers.

L'accès au site symbolique de La Mède était aussi bloqué dimanche soir par plusieurs dizaines d'agriculteurs, rassemblés dans le calme, a constaté sur place un vidéaste de l'AFP. "Biocarburant on n'a pas investi pour importer" et "Agriculteurs sacrifiés, trop c'est trop", peut-on lire sur des pancartes.

Ils veulent que le gouvernement renonce à son contingent d'importation d'huile de palme et dénoncent ses "incohérences": inciter les agriculteurs français à monter en gamme, tout en concluant des accords de commerce internationaux qui provoquent des distorsions de concurrence.

Une tonne d'huile de palme venue de l'étranger est en effet 15% moins chère qu'une tonne d'huile de colza produite en France, qui pourrait la remplacer dans la production d'agro-carburant, selon Arnaud Rousseau, président de la fédération des producteurs d'oléagineux et de protéagineux.

G7: Trump retire son soutien à la déclaration finale
Donald Trump avait jeté un froid en proposant, le matin depuis Washington, de réintégrer la Russie à ce groupe dont elle avait été exclue en 2014.

Articles Liés

Commentaires