Tanitnews

Emmanuel Macron invité à corriger le tir


Sur Twitter, Jean Pisani-Ferry, qui fut le coordonnateur du programme économique d'Emmanuel Macron, a indiqué qu'il ne souhaitait pas commenter la note publiée par Le Monde, sans toutefois en démentir l'authenticité. Trois économistes - et pas des moindres (Philippe Aghion, Philippe Martin et Jean Pisani-Ferry) - font part de leurs craintes à Emmanuel Macron concernant sa politique et l'image fortement anti-sociale renvoyée par le gouvernement. Plus d'un an plus tard, l'ancien commissaire général de France Stratégie, et deux autres économistes proches du chef de l'État, Philippe Aghion, Philippe Martin, s'alarmant de l'image d'un " pouvoir indifférent à la question sociale " après un an de quinquennat.

A l'heure actuelle, l'équipe ministérielle n'est actuellement pas composée "de figures capables de compenser l'image de droite véhiculée par Bruno Le Maire, Gérald Darmanin ou Edouard Philippe". Il est temps, selon eux, que la politique économique du gouvernement reprenne le cap d'un capitalisme qui s'inspirerait plus du modèle scandinave ou allemand et s'éloigne du modèle anglo-saxon qu'elle suit en ce moment.

Emmanuel Macron à Montpellier ce mercredi au Congrès de la Mutualité française
Sinon vous n'aviez pas de fil directeur. "C'était de la lasagne à la féta avec de la paella!", conclut-il. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres.

"L'ambition émancipatrice (...) du programme présidentiel échappe à un nombre grandissant de concitoyens, y compris parmi les plus fervents supporteurs de 2017", écrivent les trois hommes.

Cette note vient confirmer que Jupiter passe bien pour le " président des riches " voire des " très riches " comme l'a ironiquement affirmé son prédécesseur. "Les ministres 'politiques' sont étiquetés à droite et (.) le message social peine à trouver une voix forte à l'intérieur du gouvernement". Toujours selon Le Monde, les trois économistes se disent aussi favorables à l'introduction d'un bonus-malus sur les recours aux contrats courts par les entreprises, dont la mise en œuvre a été suspendue, comme le demandait le Medef. Faut-il voir ici la réalisation de ce qu'annonçaient deux économistes de Harvard, Alberto Alesina et Edward Glaeser, dans leur livre Combattre les inégalités et la pauvreté et qui expliquaient dans le courant des années 2000 que "la fragmentation raciale est le meilleur prédictif des dépenses sociales", en indiquant que la poussée de l'immigration en Europe pourrait produire une érosion du soutien aux politiques de redistribution largement perçue comme étant destinées à ces populations immigrées, ne bénéficiant pas d'un même niveau de solidarité que pour le reste de la population? L'Elysée a confirmé que ces recommandations ont été lues "avec attention mais elle (la note) ne présage en rien la politique du gouvernement ".

Articles Liés

Commentaires