Tanitnews

Trump lève le voile sur la personnalité de Kim Jong-un


Le Président américain et son homologue nord-coréen Kim Jong-un ont tenu mardi un sommet historique à l'hôtel de luxe Capella, sur l'île de Sentosa, à Singapour, qui a marqué un rapprochement attendu depuis longtemps entre Washington et Pyongyang. Sur place, notre envoyé spécial Arnauld Miguet explique: "La Corée du Nord, qui a mis cinquante ans à se doter d'un arsenal nucléaire, qui effectuait il y a un an encore son sixième essai, est prête à une dénucléarisation complète".

Arrivé au pouvoir sans la moindre expérience diplomatique, Donald Trump a pris de grands risques en faisant le pari, il y a trois mois, d'un sommet avec Kim Jong Un avec lequel il a échangé menaces et insultes pendant des mois. Les deux hommes se sont salués devant une large rangée de drapeaux des deux pays avant de marcher ensemble sur un tapis rouge, échangeant quelques mots.

Après cette prise de contact initiale, les deux dirigeants ont été rejoints par leurs gardes-rapprochées respectives pour des discussions élargies consacrées à la dénucléarisation de la Corée du Nord et à la fin des hostilités dans la péninsule.

Les deux hommes promettent dans le document de " construire un régime de paix durable et stable " dans la péninsule coréenne et de rapatrier les dépouilles des prisonniers de guerre et des disparus au combat pendant la guerre de Corée.

"Le président Donald Trump et le président Kim Jong Un se sont engagés à coopérer pour le développement de nouvelles relations entre les États-Unis et la RPDC et la promotion de la paix, de la prospérité et de la sécurité de la péninsule coréenne et du monde". Donald Trump aurait utilisé ce nom pour sa portée symbolique et aurait ainsi tenté d'influer sur le destin.

Tout ce qu'il faut savoir sur le jeu — Jump Force
Le soft est prévu pour le courant de l'année 2019, je vous laisse vous faire votre avis grâce aux deux extraits vidéo qui suivent. Jump Force proposera aux joueurs d'incarner différents personnages du Weekly Shônen Jump pour distribuer des patates.

Au-delà de la satisfaction affichée par le président américain après son tête-à-tête avec Kim et la séance de travail qui a suivi et a abouti à un texte signé des deux chefs d'État, le rendez-vous de Singapour a-t-il été positif? Peut-être aussi que le milliardaire républicain n'avait guère d'autre choix que de se tourner vers la diplomatie, la Corée du Nord ayant montré l'efficacité de son programme nucléaire.

"Le chemin pour en arriver là n'a pas été facile (.) Les vieux préjugés et les habitudes anciennes ont été autant d'obstacles, mais nous les avons tous surmontés pour nous retrouver ici aujourd'hui", a-t-il ajouté.
Donald Trump a également redit son souhait de retirer, le moment venu, les soldats américains déployés en Corée du Sud, tout en assurant que cela ne faisait pas partie des négociations avec Pyongyang.

Passées les nombreuses poignées de mains, les déclarations tout sourire à la presse, l'heure est désormais aux analyses de cette entrevue de cinq heures entre le président américain et le leader nord-coréen.

Mercredi matin, le journal officiel nord-coréen Rodong Sinmun publiait en Une les photos de la poignée de main historique entre MM. "Ni Trump, ni Kim Jong Un n'ont suffisamment fait leurs preuves pour remporter le prix cette année".

Le commandement des Forces américaines en Corée du Sud (USFK), "n'a reçu aucune instruction sur la mise en oeuvre ou l'arrêt des manoeuvres, y compris l'exercice Ulchi Freedom Guardian" prévu à la fin de l'été, a indiqué un porte-parole de l'USFK dans un communiqué. "L'effet de légitimation pour le régime de Corée du Nord est indéniable".

Articles Liés

Commentaires