Tanitnews

Un photographe de l’AFP blessé par balle lors de heurts à Gaza


Vendredi, quatre Palestiniens ont été tués dans la bande de Ghaza par des soldats israéliens près de la clôture frontalière, lors de nouvelles manifestations dans l'enclave palestinienne sous blocus. Selon des sources médicales palestiniennes, un premier bilan fait état de quatre morts et de 386 blessés. L'Armée israélienne a annoncé avoir dispersé 12 mille personnes rassemblées près de la clôture qui marque la frontière.

Parmi les blessés figurent un photographe de l'Agence France-Presse (Afp) et un homme de 23 ans qui se trouve dans un état grave après avoir été atteint au visage par une grenade lacrymogène. Un responsable haut-gradé a déclaré jeudi que des soldats et des bénévoles ont abattu plus de 500 cerfs-volants à l'aide de la technologie des drones, et que des centaines d'entre eux devraient être lancés vendredi dans le cadre d'une manifestation de masse planifiée par les Palestiniens à la frontière.

Depuis le début des manifestations pour le "droit au retour" le 30 mars, au moins 120 Palestiniens ont été tués à la frontière entre l'enclave côtière palestinienne et Israël, selon des sources hospitalières. Les organisateurs avaient appelé à une journée de mobilisation à l'occasion de la "Journée internationale de Jérusalem", une journée initiée par les Iraniens pour marquer la solidarité avec la cause palestinienne.

Trump réplique à De Niro: "Réveille-toi, tête à claques!"
La chaîne américaine CBS , qui retransmettait l'événement en différé, a réussi à couper ce passage juste à temps. De Niro ont été improvisés et étaient donc inattendus , a commenté la chaîne CBS , qui assume cette décision".

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien, Emmanuel Nahshon, a présenté sur Twitter les manifestants de Gaza comme des "crétins haineux" et des "Hamas Jugend", faisant référence aux Jeunesses hitlériennes (Hitlerjugend, en allemand).

L'aviation israélienne a tiré samedi dans la bande de Gaza à proximité de Palestiniens accusés de préparer des ballons auxquels étaient attachés des engins explosifs en vue de provoquer des incendies en Israël, a indiqué l'armée israélienne.

Le porte-parole du Hamas, Faouzi Barhoum, a précisé que les manifestations allaient se poursuivre.

Articles Liés

Commentaires