Tanitnews

XV de France : le message de Ofa Tu'ungafasi à Rémy Grosso


"La blessure est assez grave, (le plaquage) a été fait de manière dangereuse et illégale", avait estimé le sélectionneur des Bleus Jacques Brunel après la rencontre.

"Hier, j'avais dit qu'il me paraissait dangereux et illicite. Mais je crois que c'est accidentel", a ainsi déclaré Brunel, ajoutant: "Même si, dans la même veine, je trouve que le carton jaune de Gabrillagues est dur".

Le sélectionneur néo-zélandais Steve Hansen s'est lui dit dimanche certain du caractère accidentel du geste de Tuungafasi: "Il n'y avait aucune intention de faire mal, ce sont des choses qui arrivent". Surtout pour un joueur du gabarit d'Ofa.

Rémy Grosso, auteur du seul essai français (7e), a été remplacé à la 59e minute par Gaël Fickou après avoir été pris en tenaille par le troisième ligne Sam Cane et le pilier droit Ofa Tu'ungafasi, épaule dans la tête, sanctionné d'une pénalité.

Emmanuel Macron à Montpellier ce mercredi au Congrès de la Mutualité française
Sinon vous n'aviez pas de fil directeur. "C'était de la lasagne à la féta avec de la paella!", conclut-il. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres.

"Rémy, j'espère que tu te remets bien". C'était un match physique et ça n'était pas mon intention de te blesser.

"Grosso, qui restera encore "deux-trois jours" à Auckland avant d'être rapatrié en France, ne sera "pour le moment" pas remplacé en vue des deux des derniers tests, samedi prochain à Wellington puis le 23 juin à Dunedin". Son forfait aurait pu être couvert par Djibril Camara.

Sorti avant l'heure de jeu, l'ailier des Bleus Rémi Grosso est directement allé passer des examens à l'hôpital après la défaite du XV de France à Auckland (52-11).

Articles Liés

Commentaires