Tanitnews

Renault adapte ses usines françaises à la voiture électrique


Le constructeur a annoncé jeudi 14 juin son intention d'investir "plus d'un milliard d'euros" d'ici à 2022 dans le développement et la production de véhicules électriques dans l'Hexagone. Pour le moment, les deux partenaires Nissan et Renault, tous deux leaders de la mobilité électrique avec leurs best-sellers Renault Zoe et Nissan Leaf, produisent ces véhicules avec des composants élémentaires différents. Cette somme s'ajoutera aux 500 millions annoncés fin 2016, pour la modernisation des usines françaises entre 2017 et fin 2019.

" Nous ne nous attendions pas à ce positionnement de la France comme référence dans l'électrique. C'est une bonne surprise", commente Bruno Aziere, délégué central CFE-CGC. Plus d'un milliard d'euros vont être investis pour le développement et la production du véhicule électrique en France. "Il s'agit plutôt de transformer l'outil pour s'adapter aux nouveaux marchés", dit-on dans le groupe.

Tesla : 9% des effectifs licenciés, le cours gagne 4%
Suite à ces annonces, les investisseurs ont salués les efforts du groupe en lui faisant gagner plus de 4% à Wall Street. En 2017, Tesla a enregistré 2,24 milliards de dollars de perte, soit trois fois plus que l'année précédente.

L'ambition affichée dans le communiqué est de faire de la France " un pôle d'excellence du véhicule électrique de Renault dans l'alliance ". Actuellement, Renault présente à son catalogue cinq véhicules: la Zoe (qui s'est vendue en 2017 à 32 000 exemplaires, en hausse de 44 %), les utilitaires Kangoo ZE et Master ZE, le petit monoplace Twizy et, sous la marque Samsung, une berline électrique destinée au marché asiatique. "Renault a indiqué prévoir " l'introduction à Douai d'une nouvelle plateforme électrique", issue de son alliance avec Nissan et Mitsubishi, pour créer un deuxième site de production Renault de véhicules électriques ".

Voilà pour les créations. Concernant l'existant, le dispositif prévoit le doublement des capacités de production de Zoe et le lancement d'une nouvelle version à l'usine de Flins (Yvelines), à ce jour, unique site de production de la Renault Zoe. En clair, les capacités de production à Flins passeront de 60 000 unités par an en 2018 à autour de 120 000, tandis que celles de Cléon grimperont à 240 000 en 2022, contre 80 000 à l'heure actuelle.

Articles Liés

Commentaires