Tanitnews

Accusé d'avoir détourné de l'argent, Trump qualifie ces attaques de "ridicules"


"En deux tweets, il a accusé les " démocrates véreux " qui dirigent l'État de New York de " tout faire pour l'attaquer en justice", grâce à " une fondation qui a engrangé 18,8 millions de dollars et a donné à des oeuvres caritatives un montant supérieur à ses gains, 19,2 millions de dollars ".

" Comme le montre l'enquête, la Fondation Trump n'était guère plus qu'un chéquier pour régler les dépenses de M. Trump et de ses entreprises à des organisations à but non lucratif, quelles que soient leur raison d'être et leur légalité", a déclaré la procureure de l'État de New York, Barbara Underwood, dans un communiqué.

La procureure a indiqué avoir assigné en justice le président et les trois enfants issus de son premier mariage, Donald Jr. Le président américain a aussitôt réagi sur Twitter, dénonçant une "chasse aux sorcières".

"Le bureau de la procureure générale de l'État de New York a enregistré une assignation à la formulation cinglante visant la fondation Donald J. Trump, en accusant l'organisation et la famille Trump de graves violations des lois sur le financement des campagnes, de self-dealing [détournement de fonds] et de coordination illégale avec la campagne présidentielle", rapporte The New York Times ce 14 juin.

Le Maroc sera candidat à l'organisation du Mondial 2030
Le Maroc, qui mise sur " la ferveur " que suscite le football dans le pays, voit en l'organisation d'une Coupe de monde un catalyseur de développement.

Alors que les démocrates accusent depuis des mois Donald Trump de conflits d'intérêt pour ne pas avoir vendu ses parts dans la Trump Organization, la plainte met en lumière l'imbrication entre la fondation et sa société, qui gère surtout des hôtels et clubs de golf, aux Etats-Unis et à l'étranger. Le procureur général a également envoyé des lettres à L'Internal Revenue Service, l'agence du gouvernement fédéral des États-Unis qui collecte l'impôt sur le revenu et des taxes diverses, et à la Commission électorale fédérale pour d'éventuelles mesures supplémentaires, qui pourraient s'ajouter aux nombreux problèmes juridiques de Donald Trump. Selon la procureure, l'enquête a aussi montré que la fondation avait levé "plus de 2,8 millions de dollars" afin de peser sur la campagne présidentielle de 2016, "sous le contrôle de dirigeants de l'équipe de campagne de Trump", en violation des lois américaines.

Aussi frappantes que puissent paraître ces accusations pour un président en exercice, elles ne sont pas nouvelles. Il a aussi assuré qu'il ne réglerait pas cette affaire à l'amiable, comme il l'a fait dans le passé pour d'autres assignations contre lui au civil.

L'enquête sur la fondation de Donald Trump a commencé en juin 2016, près de six mois avant son élection à la Maison Blanche, après des révélations du Washington Post qui mettait le doigt sur des paiements douteux. Il avait déjà annoncé en décembre 2016 son intention de dissoudre la fondation.

Articles Liés

Commentaires