Tanitnews

L'Allemagne s'incline face au Mexique (vidéo) — Coupe du monde


Dans le Groupe E, La Serbie s'est imposée face au Costa Rica (1-0), dimanche après-midi à Samara, pour son entrée en lice dans cette Coupe du monde 2018 et a pris provisoirement la tête du groupe avant le deuxième match, entre le Brésil et la Suisse ( 1-1 à l'heure de jeu).

L'Allemagne, qui avait gagné ses matches inauguraux lors des sept derniers Mondiaux, devra vite digérer la désillusion avant d'affronter la Suède et la Corée du Sud, les deux autres équipes du groupe F, qui restent théoriquement à sa portée.

Les Allemands ont confirmé les faiblesses entrevues lors de leurs derniers matchs de préparation: une équipe mal équilibrée laissant trop souvent ses défenseurs en position de un contre un et des attaquants impuissants à concrétiser les occasions qu'ils se créent.

Elle blesse deux personnes en criant "Allah akbar"
La jeune femme serait titulaire d'une carte d'adulte handicapé physique à 80% en raison de problèmes à la hanche. L'incident s'est produit dans un supermarché Leclerc où la femme a blessé un client et une caissière.

Dans le couloir des vestiaires avant les hymnes, les visages des Allemands étaient anormalement tendus. Pour cette partie, Joachim Löw opte pour un onze sans surprise avec notamment les titularisations de Draxler ou encore de Werner dans le secteur offensif. Seuls les latéraux Kimmich et Plattenhardt, remplaçant au dernier moment de Jonas Hector grippé, et l'avant-centre Timo Werner n'étaient pas de l'aventure brésilienne. "Notre grand défi sera de les museler", avait annoncé Löw.

Bild choisit la dérision pour exprimer sa déception: "Quelqu'un a-t-il vu nos champions du monde?" Cela fait six mois qu'on y travaille. En face, les Mexicains se présenteront dans un 4-2-3-1 en alignant Hernandez à la pointe de l'attaque. "Avec tous le respect que je dois à la grande équipe d'Allemagne, en première période, nous étions supérieurs".

Le joueur mexicain Hirving Lozano a inscrit l'unique but du match à la 35e minute. Hirving Lozano hérite du ballon dans le surface, efface le malheureux Özil qui avait suppléé Kimmich parti sabre au clair à l'attaque et trompe Neuer d'un tir sec et placé. Entreprenants, virevoltants et sans complexe, les Mexicains ont profité de l'incroyable fébrilité défensive et des nombreux espaces laissés par les Allemands pour s'adjuger une victoire plus que logique. Malgré ça, Joachim Low n'était pas particulièrement occupé au coup de sifflet final.

Articles Liés

Commentaires