Tanitnews

Le choix déterminant de Trump pour l’avenir des Etats-Unis — Cour suprême


Nommé par Donald Trump le 9 juillet 2018 au soir, l'ultraconservateur Brett Cavanaugh devient le neuvième juge de la Cour suprême des Etats-Unis. Puisque cette cour constitue la plus haute juridiction concernant les droits fondamentaux, cette nomination fait de lui un acteur majeur de la vie sociétale américaine. C'est ce dernier qui l'a nommé à la Cour d'appel. Ces hommes responsables de veiller à la constitutionnalité des lois ont un pouvoir immense car ils sont nommés à vie. L'heureux élu s'est dit "profondément honoré" d'avoir été choisi. "Un juge doit être indépendant et doit interpréter la loi, et non pas faire la loi", a-t-il assuré lors d'une courte allocution, en présence de Donald Trump et devant ses parents, à qui il a rendu hommage.

Kavanaugh va commencer par rencontrer séparément tous les sénateurs de la commission de la Justice du Sénat qui sera la première à se prononcer avant que son dossier ne soit tranché en séance plénière. Kavanaugh et Hardiman, 46 ans pour Mme Barrett et 51 ans pour M. Kethledge. Il a rappelé ses conseils formateurs: "Utilise ton sens commun, qu'est-ce qui sonne juste?"

Comme Canadiens, il est étonnant de constater l'implication du politique dans le choix des juges à la Cour suprême des États-Unis. En 1998, il a contribué à l'écriture du rapport qui plaidait en faveur de la destitution de Bill Clinton pour sa relation extraconjugale avec sa stagiaire Monica Lewinsky.

Dès 2000, il rejoint l'équipe de George W. Bush et le conseille dans l'affaire du recomptage des votes de Floride.

Il suit Bush à la Maison-Blanche comme conseiller juridique, puis comme secrétaire en charge du personnel.

Commutateur de colonne de direction Kostal
C’est la colonne de direction en-dessous du volant qui assure la bonne manœuvrabilité de la voiture. Un système de direction est bien plus complexe, et les automobilistes doivent en être informés.

Les organisations progressistes vont également tenter de convaincre que le magistrat pourrait enterrer définitivement la loi Obamacare sur la couverture maladie universelle. Probablement ce que Trump appelle "des références impeccables". Plus récemment, Kavanaugh s'était opposé à l'avortement d'une adolescente entrée illégalement aux Etats-Unis. Catholique pratiquant, le magistrat est bénévole au sein de sa communauté religieuse. Cette nomination découle du départ à la retraite inattendu du juge Anthony Kennedy, l'un des neuf sages de la haute cour. Si le choix est confirmé par le Sénat, cinq juges sur neuf seront conservateurs. D'où l'enjeu contenu dans la désignation de ce nouveau juge. C'est du côté des démocrates que pourrait venir la surprise. Même si Kennedy était très conservateur au sujet des armes à feu ou du financement d'élections, il pouvait se montrer plus ouvert en matière d'avortement.

Durant la deuxième phase, celle des auditions publiques sous les projecteurs, M. Kavanaugh devra justifier chacune de ses décisions passées, sans afficher trop clairement des convictions qui le forceraient à se récuser de futurs dossiers devant la Cour.

Kennedy, un conservateur, s'est entre autres prononcé pour protéger le droit à l'avortement et le mariage gai.

Rarement dans son histoire, la Cour suprême aura penché autant à droite. De plus, il avait suggéré en 2009 qu'un président ne devrait pas être poursuivi judiciairement, avantage supplémentaire pour le Président actuellement visé par l'enquête russe. Il n'est donc pas étonnant que Trump considère que "personne n'est mieux qualifié pour ce poste et personne ne le mérite autant".

Les démocrates, pratiquement incapables d'empêcher sa nomination, ont souligné les hauts risques de cette décision. Bernie Sanders, ex candidat démocrate à la Maison Blanche, s'est exprimé à ce sujet: "Etes-vous prêts à vous battre?"

Articles Liés

Commentaires