Tanitnews

Les 12 enfants et leur coach évacués de la grotte — Thaïlande


"Deux jours, huit sangliers sauvages", écrivaient lundi soir les commandos de marine thaïlandais sur leur page Facebook, au centre de l'opération de sauvetage, utilisant le nom de l'équipe de football des enfants, les "Sangliers sauvages". L'alerte est donnée quelques heures plus tard par la mère de l'un des jeunes footballeurs. Mais, malgré un début rapide des recherches, d'importantes précipitations stoppent les premiers secours.

Le mouvement de solidarité que suscite cet événement, couvert en direct à l'entrée des grottes, où campent un millier de journalistes thaïlandais et étrangers, est d'une ampleur sans précédent. Si tous les tests sont bons, les parents "seront autorisés à approcher de leurs lits avec des vêtements de protection, en restant à une distance de deux mètres", indique le docteur Tosthep Bunthong, qui s'occupe des jeunes.

Pendant plusieurs jours, les secouristes ont repoussé la date du lancement de l'opération, préférant envoyer des plongeurs prendre soin des enfants sur leur bout de rocher, le temps d'essayer de faire baisser le niveau de l'eau.

Après cette découverte, les sauveteurs ont désespérément passé en revue toutes les solutions possibles, percer des tunnels dans la montagne ou attendre sous terre pendant des semaines la fin de la mousson. Le manque d'espace ajoute aussi à la complexité des opérations alors que les sauveteurs doivent placer suffisamment de bouteilles d'oxygène sur le parcours de sortie.

Pendant plusieurs jours, les secours ont tenté de pomper les eaux de la grotte.

Les hordes de journalistes accourus des quatre coins de la Thaïlande et de la planète sont tenus à l'écart de la grotte, de même que de l'hôpital de Chiang Rai où les quatre rescapés ont été placés en observation.

Le chef de la junte au pouvoir, Prayut Chan-O-Cha, avait annoncé mardi que des "tranquillisants légers" avaient été donnés aux enfants pour les aider à se calmer lors de la traversée.

France-Croatie, une finale qui sent bon bon 98 !
L'Angleterre n'ira donc pas en finale pour la deuxième fois de son histoire, après le sacre de 1966 chez elle. Ce sera la troisième finale pour les Bleus, qui fêtent cette année les 20 ans de leur seul titre mondial.

Dès dimanche soir, quatre enfants avaient pu être menés hors de la grotte par des plongeurs professionnels.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, avait invité les enfants à assister à la finale du Mondial 2018 le 15 juillet à Moscou, dans une lettre rendue publique le 6 juillet.

Dans la nuit, de fortes pluies ont détrempé la grotte de Tham Luang, ce qui augmente le danger dans cette "guerre contre l'eau et la montre" pour sauver les garçons de l'équipe de football des "Wild Boars" ("Sangliers sauvages").

Les enfants, bloqués dans la cavité depuis le 23 juin dernier, ont subi des examens radiologiques et des sanguins.

Pour le moment, les évacués ont été placés en quarantaine à l'hôpital: 2 présentent des signes de pneumonie et tous ont été obligés de porter des lunettes de soleil pour se réhabituer à la lumière du jour après 17 jours passés dans la grotte. Les enfants ont reçu des messages de soutien de célébrités aussi diverses que le président américain Donald Trump, la star de football Lionel Messi et le gourou américain de la technologie Elon Musk.

L'odyssée de l'équipe des "Sangliers sauvages" a suscité un énorme intérêt médiatique international, notamment en Espagne.

Articles Liés

Commentaires