Tanitnews

Trump menace la Chine de nouvelles Taxes, le pétrole corrige — Pétrole WTI


Les deux pays se sont déjà mutuellement imposé la semaine dernière des droits de douane de 25% sur 34 milliards de dollars d'importations annuelles.

De son côté, la Chine a accusé mercredi 11 juillet les États-Unis de vouloir " détruire " le commerce entre les deux pays.

"Pendant plus d'un an, l'administration Trump a fait preuve de patience en demandant à la Chine d'arrêter ses pratiques inéquitables, d'ouvrir ses marchés et de s'engager dans une véritable concurrence", a-t-il dit dans un communiqué.

Les autorités chinoises avaient accusé Washington la semaine dernière, après la première bordée de mesures américaines, d'avoir déclenché "la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique".

Il a annoncé 200 milliards de dollars de taxes supplémentaires sur les produits importés de Chine.

La Chine n'a pas tardé à réagir mercredi, avertissant qu'elle serait forcée de prendre des représailles en cas de nouveaux droits de douane américains. La Chine, poursuit-il, "doit riposter tout en prenant des mesures appropriées pour aider à minimiser les coûts pour les entreprises nationales et ouvrir davantage son économie aux investisseurs mondiaux". Chose faite avec la mise en vigueur par la Chine des premières mesures protectionnistes américaines portant sur 34 milliards de dollars (29 mds €) de produits chinois.

OM : Eyraud détaille son dernier projet très ambitieux pour le club
Le club phocéen va récupérer l'exploitation exclusive de l'enceinte, Bouygues restant en charge de sa maintenance lourde. Et comme le dit le président Jacques-Henri Eyraud sur le site du club , cet accord marque "un tournant pour le club".

"Le marché ne s'attendait pas à ce que le deuxième lot de droits de douane arrive si vite et cela a entamé la confiance des investisseurs", a relevé Zhang Gang, un analyste de Central China Securities. "Les deux parties n'ont eu aucun contact pour reprendre les pourparlers", a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng.

Autrement dit, il s'agit pour Trump de freiner l'ascension de la Chine sur le plan économique pour ne pas être concurrencer dans un moment où les États-Unis sont toujours, certes, la principale puissance impérialiste mais en perte d'hégémonie à l'échelle mondiale.

Les Etats-Unis ont tiré mardi une nouvelle salve dans leur guerre commerciale avec la Chine en dressant une liste supplémentaire de produits chinois importés, d'un montant de 200 milliards de dollars par an, qu'ils menacent de taxer à hauteur de 10% dès septembre.

Il a également lancé un processus de renégociation de l'accord nord-américain de libre-échange (Aléna) unissant les États-Unis, le Canada et le Mexique mais les discussions n'ont pas encore permis d'arriver à un accord.

Pékin devra répondre à ces agissements américains "complètement inacceptables", a ajouté le ministère du Commerce dans un communiqué, précisant que ces agissements nuisaient aux Etats-Unis eux-mêmes, à la Chine et au monde entier.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a de son côté ajouté que le pays ne voulait pas livrer de guerre commerciale contre les États-Unis mais qu'il le ferait si nécessaire.

Articles Liés

Commentaires