Tanitnews

Violences policières : un homme menotté et frappé au tribunal


Un policier filmé en train de frapper un détenu dans l'enceinte du tribunal de grande instance de Paris a été suspendu sur décision du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé jeudi la place Beauvau. En outre, une enquête distincte pour "introduction frauduleuse dans un système automatisé de données" a également été ouverte et confiée elle aussi à l'IGPN, a indiqué le parquet de Paris.

Il a par ailleurs été placé en garde à vue en début de soirée ce jeudi, selon une source judiciaire citée par l'AFP.

C'est un autre gardien de la paix affecté au Tribunal de Grande Instance de Paris qui a voulu dénoncer l'intervention violente d'un de ses collègues, stagiaire au sein de la Direction de l'Ordre Public et de la Circulation (DOPC) et en poste au "satellite gardé", une salle avec cellules qui jouxte une des salles d'audience du TGI, explique le site internet. "Le ministre d'État condamne avec la plus grande fermeté ce comportement inadmissible qui vient nuire à l'image de l'ensemble des forces de sécurité", a fait savoir le ministère de l'Intérieur.

France-Belgique : 19 millions de téléspectateurs devant TF1
Visiblement peu habituée aux matchs de foot, cette dernière n'avait tout bonnement pas compris ce qu'il se passait. Olivier Giroud: "C'est exceptionnel, c'est un rêve de gosses". Ça a été vraiment compliqué aujourd'hui...

"Par conséquent, il a immédiatement décidé de la suspension, à titre conservatoire, du fonctionnaire en cause, dans l'attente des conclusions des enquêtes judiciaires et administratives", a-t-il ajouté. Les investigations ont également été ouvertes pour "faux", ont précisé le parquet de Paris et la Préfecture de police.

Après avoir passé un coup de fil, le fonctionnaire traîne violemment l'homme jusque dans la cellule qui tente de se relever. Après environ 45 secondes de lutte au corps à corps, le gardien de la paix qui l'escorte l'immobilise au sol et le menotte. C'est au moment de le faire entrer dans sa cellule que les choses dégénèrent: le policier frappe à plusieurs reprises avec des coups de pied l'individu, toujours menotté et allongé au sol. Selon le site, créé en 2015 après l'arrêt de " Là-bas si j'y suis", célèbre émission engagée de Daniel Mermet diffusée sur France Inter entre 1989 et 2014, c'est un policier qui leur a transmis la vidéo pour dénoncer ces agissements. Selon le bilan de l'IGPN pour 2017 publié récemment, les enquêtes sur des violences volontaires imputées à des policiers ont augmenté de 6 % par rapport à 2016.

La scène se déroule dans le nouveau tribunal de Paris (17e arrondissement).

Articles Liés

Commentaires