Tanitnews

Les propos du pape sur les enfants homosexuels sont "indéfendables", estime Schiappa


Depuis son arrivée au Vatican, le pape François a fait preuve d'une grande ouverture vis-à-vis de l'homosexualité.

En effet, le Pape François a suggéré le recours à la physiatrie quand les parents remarquent des orientations homosexuelles chez leurs enfants.

[Mis à jour le 27 août 2018 à 23h22] Lors d'une petite conférence de presse, tenue dans son avion, alors qu'il rentrait à Rome depuis Dublin, le pape a évoqué le sujet de l'homosexualité. Je lui dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille, lui donner une place afin qu'il s'exprime.

Et de préciser: "Je ne dirai jamais que le silence est un remède. C'est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans", avait dit Jorge Bergoglio. "Ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles est un défaut de paternité ou de maternité", a-t-il ajouté. Le Vatican a indiqué que le souverain pontife ne voulait pas évoquer cette question comme "une maladie psychiatrique". Elle est d'autant plus surprenante qu'elle intervient alors que le pape est accusé par un ancien ambassadeur du Vatican à Washington d'avoir couvert un cardinal américain accusé d'abus pédophiles, Theodore McCarrick, et repoussé de plusieurs années sa disgrâce.

Une déclaration corrigée le lendemain par le Vatican. Qui renvoie à cette Église rance assimilant l'homosexualité à une déviance et proclame aujourd'hui encore que la femme doit être soumise à "son" homme. Le mot "psychiatrie" a été retiré du verbatim publié lundi par le service de presse du Vatican, "pour ne pas altérer la pensée du pape", a expliqué à l'AFP une porte-parole du Vatican. S'il appelle à "ne pas marginaliser les homosexuels", le pape François a cependant soutenu les maires refusant de célébrer des unions entre personnes du même sexe, en 2015.

Fortnite sous Android présentait une faille — Google
Vous aurez deviné la suite, dès la première analyse de l'APK par Google, afin de satisfaire sa curiosité, quelque chose a coincé. Une attaque à laquelle Google se défend en expliquant simplement avoir strictement respecté ses politiques de divulgations.

A Lourdes ce lundi matin, on se garde bien de réagir officiellement à de tels propos.

Le souverain pontife a fait cette réponse.

L'association des familles homoparentales (ADFH) a dénoncé dans un communiqué les agissements de l'Église " Il est très étonnant d'entendre régulièrement des conseils et des jugements moraux de l'Église au sein de laquelle certaines personnes sont incapables de dénoncer des actes pédocriminels commis par les prêtres, qui devraient être les premiers à bénéficier de soins psychiatriques ".

La France a retiré l'homosexualité de la liste des maladies mentales en 1981 mais il a fallu attendre 1990 pour que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fasse de même. Pire encore selon la porte-parole: "les mots choquent car ils ciblent les enfants ", alors que "le risque de suicide est plus élevé que la moyenne chez les jeunes LGBT ".

Articles Liés

Commentaires