Tanitnews

L'homéopathie, médecine remise en cause


Lille, le lundi 3 septembre 2018 - Le professeur Didier Gosset, doyen de la faculté de médecine de Lille, a annoncé ce dimanche la suspension du diplôme national d'homéopathie délivré par son établissement pour l'année 2018-2019.

La Faculté de Médecine de Lille décide de suspendre son Diplôme d'Université d'homéopathie pour l'année universitaire débutante dans l'attente de la position de la H.A.S.et d'échanges nationaux sur l'encadrement de cette pratique et de son enseignement.

"Tout le monde prône, enseigne, une médecine qui est aujourd'hui fondée sur les preuves (...) et force est de constater que (l'homéopathie) est restée en marge du mouvement scientifique", explique le doyen.

Cette décision, qui s'inscrit "dans le cadre d'une réflexion scientifique et pédagogique", fait suite à la polémique sur l'homéopathie.

La décision de suspension du diplôme, révélée par un tweet, a été prise dans l'attente d'une prise de position de la Haute autorité de santé (HAS) sur cette pratique. "Les études sur le sujet sont peu nombreuses ou mal étayées".

US Open: Serena Williams "Je prends vraiment match par match"
Mais après avoir écarté trois balles de double break, elle s'est mise à remplacer les erreurs par des points gagnants. Je sais que même si je suis en demi-finales ou en finale, le chemin est encore long jusqu'à la victoire .

Le débat sociétal sur l'utilité de l'homéopathie a ressurgi avec vigueur depuis la publication mi-mars dans Le Figaro d'une tribune de 124 médecins réclamant l'arrêt de la prise en charge par l'Assurance maladie. "Nous attendons la position de la Haute Autorité de santé (HAS)". Pire, ils considèrent que les professionnels qui prescrivent ce type de traitement sont "des charlatans en tout genre qui recherchent la caution morale du titre de médecin pour faire la promotion de fausses thérapies à l'efficacité illusoire". Contrairement aux autres médicaments, les produits homéopathiques disposent d'une dérogation qui les dispense de faire la preuve scientifique de leur efficacité.

L'avis de cette institution publique et indépendante, à vocation scientifique, est attendu en février.

De nombreux médecins en France, membres de l'Ordre des médecins, pratiquent l'homéopathie.

Cette tribune attaquait les médecines dont l'efficacité propre est réfutée par les études.

Articles Liés

Commentaires