Tanitnews

Comment sont répartis les gains — Loto du patrimoine


Le JDD vous explique en détail comment l'argent du loto et du ticket à gratter destinés au patrimoine vont être répartis. Pilotée par Stéphane Bern, l'opération est déclinée en un grand loto doté d'un jackpot de 13 millions d'euros et d'un jeu à gratter, vendu 15 euros pièce.

Lancé le 3 septembre, le Loto du patrimoine vise à permettre le financement de la restauration des monuments historiques en péril. Une personne du Finistère vient de remporter le jackpot de 1,5 million d'euros mis en jeu dans le cadre du nouveau ticket à gratter "Mission patrimoine ", indique ce jeudi la Française des Jeux (FDJ), confirmant des informations du Parisien.

Peser sur l'exécutif. Même si la somme peut paraître faible au regard des enjeux soulevés par l'animateur de télévision ("20 millions d'euros, c'est une goutte d'eau dans l'océan", tempère-t-il), "cela crée un élan populaire, une mobilisation", veut croire Stéphane Bern.

"Il y a 90 millions de visiteurs, de touristes, qui viennent en France". On va leur montrer quoiq?

Évacuation massive aux Etats-Unis avant l'arrivée de l'ouragan FLORENCE
Sur l'immense plage, certains ont même défié les éléments en surfant sur les premières grosses vagues amenées par l'ouragan. Pour ceux qui n'ont pas voulu ou pu partir, plusieurs centres d'accueil ont été mis en place.

Stéphane Bern, l'inspirateur de ce loto inédit, estime "qu'avec ce succès il sera pérennisé".

Au total, 270 sites ont été sélectionnés, dont 18 monuments en péril "emblématiques" qui seront aidés en priorité grâce aux futures recettes de ce loto, soit un par région métropolitaine et cinq pour l'outre-mer, représentant les différentes facettes du patrimoine (religieux, industriel.).

"Arrêtons de considérer le patrimoine comme un coût, pensons que le patrimoine est un investissement".

Stéphane Bern s'était alarmé début septembre des "attaques contre le patrimoine, y compris au sein du gouvernement" et avait menacé de renoncer à sa mission s'il n'était qu'"un cache-misère". "(.) Respectons les architectes, pas seulement les architectes des Bâtiments de France".

Articles Liés

Commentaires