Tanitnews

Deux cas de peste porcine africaine détectés en Belgique


La confirmation ce jour de la présence du virus en Belgique constitue une progression inédite de la maladie qui exige une réponse à la hauteur des enjeux économiques pour les filières agroalimentaires françaises.

Le ministère français de l'Agriculture a lancé l'alerte: les autorités sanitaires belges ont confirmé jeudi 13 septembre deux cas de peste porcine africaine (PPA), détectés sur des sangliers. "Dans le plan d'action, il y a deux volets: le volet élevage et le volet faune sauvage", a rappelé Loïc Evain, directeur général adjoint de la DGAL. "On va discuter plus concrètement des textes diffusés sur le terrain auprès des éleveurs et des chasseurs, pour que tout le monde soit en ordre de marche", a-t-il expliqué.

"Ce virus peut se transmettre facilement d'un animal à l'autre soit par contacts étroits entre individus, soit par du matériel contaminé (matériel de transport, bottes, etc.) ou via des restes alimentaires porteurs du virus et abandonnés par l'homme", selon l'Afsca et le SPW.

Et les autorités vont demander aux chasseurs de mettre en place une action de surveillance de l'état de santé des sangliers: "ils vont méthodiquement parcourir les forêts à la recherche d'éventuels sangliers morts pour voir si ce qui a été découvert en Belgique n'existe pas non plus chez nous", a déclaré M. Evain.

Les éleveurs devront également veiller à isoler les bâtiments pour éviter des contacts avec les animaux sauvages, les sangliers en particulier.

En France, les éleveurs porcins dénoncent l'inertie et l'absence de stratégie des pouvoirs publics français et européens sur un sujet qu'ils qualifient de risque majeur.

Johnny Hallyday : Adeline Blondieau vend certains de ses vêtements aux enchères !
Avis aux fans de Johnny Hallyday qui voudraient se procurer des objets ayant appartenu à l'idole des jeunes. L'ensemble provient d'une boutique du 16e arrondissement de Paris et est estimé entre 1 000 et 1 200 euros.

Insuffisant, pour le syndicat de la Coordination rurale, qui estime qu'il faut "agir en amont sur la faune sauvage en réduisant immédiatement et drastiquement la population de sangliers dans la zone frontalière, notamment par des tirs à l'affût pour limiter les déplacements d'animaux qui interviennent lors des chasses en battue".

Selon le ministère, la maladie a fait plusieurs incursions en France, en 1964, 1967 et 1977, à la suite de cas apparus dans la péninsule ibérique à partir de 1957.

La peste porcine africaine est présente depuis 4 ou 5 ans dans les pays de l'est de l'Europe. En jeu: des conséquences économiques pour les filières agro-alimentaires. En effet, le virus est persistant dans certaines denrées alimentaires à base de produits et/ou viande de porc contaminé, comme des charcuteries.

L'Allemagne a approuvé plus tôt cette année une série de mesures pour lutter contre la propagation de la maladie, dont la suppression d'une interdiction saisonnière de chasse au sanglier.

Le ministère rappelle que "l'entrée de toute personne dans une exploitation agricole ne doit s'effectuer qu'après autorisation préalable des éleveurs et dans le respect de toutes les mesures d'hygiène et de biosécurité requises".

Articles Liés

Commentaires