Tanitnews

Le calvaire de la "Première année" de médecine — Sortie cinéma


"Trois heures pour répondre à 72 questions avec 5 réponses au choix, ça fait environ 2 minutes par question; donc à ce rythme-là c'est impossible de réfléchir, soit on répond par réflexe reptilien, soit au hasard". Bref, faut-il aller voir "Première année"? "Je pense que les meilleurs, enfin ceux qui deviendront médecins, se rapprochent plus du reptile que de l'être humain ". "Après avoir plongé les spectateurs dans la vie d'un jeune interne en médecine, le réalisateur lève aujourd'hui le voile, avec " Première année ", sur la difficulté des études et le parcours semé d'embuches des aspirants médecins".

Première année, de Thomas Lilti. Ses débuts de cinéastes se sont déroulés alors qu'il était encore médecin.

Coupables de la mort de Méric condamnés: ses parents parlent aux caméras
Deux semaines de débats ont permis de décortiquer "sept secondes" de coups mortels mais laissé de nombreuses zones d'ombre. Dufour affirme s'être battu, mais pas avec Méric. "Vous ne pouvez pas condamner Dufour pour ce qu'il n'a pas fait!".

Après Hippocrate et Médecin de campagne, Thomas Lilti poursuit sa radiographie sans complaisance des coulisses du monde médical. Et c'est réussi. Avec Première année, Thomas Lilti dénonce avec violence les conséquences de cette éducation sur les étudiants, réussissant à instaurer un sentiment de pitié dans le cœur des spectateurs. Un monde totalement inconnu pour Vincent Lacoste, qui a confié à TéléStar qu'il avait arrêté ses études au bac et qu'il était de toute façon "vraiment trop mauvais dans les matières scientifiques" pour vouloir un jour devenir médecin. Il partage l'affiche avec William Lebghil, inoubliable pour son rôle de lycéen perché dans Soda. Tout en étant un triplant avec dérogation, Antoine, la vocation chevillée à un corps qui montrera ses fragilités jusqu'à s'en rendre malade, pourtant bardé de certitudes montre une vulnérabilité que Vincent Lacoste interprète avec justesse.

Nous avons pu rencontrer Vincent Lacoste et William Lebghil à l'occasion de la sortie du film, ce mercredi 12 septembre. À prescrire sur ordonnance pour tous les étudiants qui préparent ce concours... Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Articles Liés

Commentaires