Tanitnews

Kabylie : le chanteur Djamel Allam n'est plus


Le chanteur kabyle Djamel Allam n'est plus.

Le plus ancien dessin au crayon serait un "hashtag" préhistorique
Ces chasseurs-cueilleurs excellaient dans l'art de capturer des grosses proies telles que des hippopotames ou des éléphants. Des symboles ancestraux qui nous renvoient, non sans une pointe d'émotion, à l'enfance de l'humanité.

"Je viens de recevoir une triste nouvelle de la part de l'artiste Safy Boutella, que le grand artiste algérien, l'un des maîtres de la chanson kabyle Djamel Allam (71 ans) est décédé après une longue maladie, dans un hôpital parisien", a-t-il annoncé. Djamel Allam est mort à l'âge de soixante-et-onze ans après avoir cédé à la maladie du cancer du pancréas. Le directeur général de l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (Onda), Sami Bencheikh El Hocine, a qualifié de "terrible" la disparition de Djamel Allam. Considéré comme un des ambassadeurs de la musique kabyle moderne, Djamel Allam a suivi ses premiers cours de musique au conservatoire de Bejaïa au lendemain de l'indépendance, avant d'entamer sa carrière en Algérie et à l'étranger. Notamment depuis l'édition de son premier album, en 1974, intitulé " Argu " et qui avait fait un grand tabac. "J'ai appris avec grande affliction le décès du grand artiste algérien et icône de la chanson Kabyle Djamel Allam". Ce qui a eu un effet incontestable surtout durant les années 70 et 80. Il a reçu, en 2013, le prix de l'olivier d'or du meilleur film au festival du film amazigh à Tizi Ouzou pour son film " Banc public ". Pour l'instant, la date de l'enterrement de Djamel Allam n'a pas été rendue publique.

Articles Liés

Commentaires