Tanitnews

Un geste chirurgical audacieux sauve un bébé de la mort — Toulouse


Condamné par une maladie cardiaque rare, un bébé a été sauvé au CHU de Toulouse. "C'était une opération inédite et très risquée". La prise de risque était importante mais nous avons privilégié le bénéfice patient à long terme et redonner à l'enfant un cœur sans anomalie. Il aura fallu deux interventions chirurgicales pour sauver ce petit garçon, âgé de 13 mois, né avec une forme extrêmement rare et complexe de malformation cardiaque.

A sa naissance, le cœur d'Alex souffre de nombreuses malformations qui le condamnent à une mort certaine. À peine âgé de trois jours, le petit garçon doit être opéré, et il y a du travail: il s'agit d'un cas exceptionnel de VDDI (ventricule droit à double issue) accompagné, entre autres, d'une anomalie pulmonaire. En la matière, le petit garçon est le troisième cas recensé. C'est le chirurgien cardiopédiatre de l'Hôpital des Enfants au CHU de Toulouse, prénommé Fabio Cuttone, qui est en charge de la délicate mission. Ce type de reconstruction n'avait jusqu'alors jamais été utilisé dans un tel cas. En France, très peu de centres hospitaliers exécutent ce geste qui permet de redonner un cœur normal au patient. " L'intervention va durer 140 minutes, au cours desquelles son cœur est mis en arrêt pour permettre l'acte " explique La Dépêche.

Devises & Matières Premières: La Banque centrale turque défie Recep Erdogan
Lors sa réunion de juillet, elle a laissé, contre toute attente, son taux de prise en pension à une semaine inchangé à 17,75%. Ils seront libellés en livres turques et leur coût dépendra donc du taux de change entre les deux monnaies.

Quant au petit Alex, après 15 jours seulement d'hospitalisation, il a pu rentrer chez lui et se porte désormais comme un charme, même s'il bénéficie toujours d'un suivi attentif de la part de l'hôpital.

Né prématurément en août 2017 avec des complications cardiaques d'une rare complexité, Alex, qui a aujourd'hui 13 mois, n'aurait probablement pas survécu sans l'intervention tentée par un chirurgien du CHU de Toulouse.

Articles Liés

Commentaires