Tanitnews

Un homme opéré du coeur sans aucune anesthésie… la méthode surprenante !


L'homme était tellement détendu qu'il s'est même endormi pendant l'intervention.

C'est une première dans la région.

Samedi 22 septembre, Gérard Courtois, 88 ans, a été opéré du coeur à Lille. sous hypnose. Plusieurs médias se sont fait l'écho, ce mardi, de l'opération d'un octogénaire à coeur ouvert à Lille pendant laquelle l'anesthésie générale avait été remplacée par l'hypnose. Le remplacement de sa valve aortique nécessitait une incision dans les artères fémorales et l'introduction de fils pour relier le cœur à d'autres organes.

Angleterre: Paul Pogba n'est plus le second capitaine de Manchester United
Je suis le manager. "Je prends ces décisions, il n'y a aucun problème", a-t-il, notamment, déclaré. La relation entre les deux hommes n'en est sortie que plus dégradée .

En lieu et place de cette anesthésie, Gérard Courtois a donc été hypnotisé par Hélène Sergent, une infirmière spécialement formée.

A la différence de l'infaillibilité chimique des produits sédatifs, le succès de l'hypnose dépend de l'état du patient, de son état de conscience et de sa sensibilité. "Nous avons discuté de son environnement, de ses passions, ce qui m'a permis de l'amener dans un monde qu'il aimait", a-t-elle expliqué à France Bleu. On a un vrai bénéfice. Environ 80% des patients seraient réceptifs à l'hypnose. Résultat, pendant l'opération, qui a duré une heure, le patient "a parlé de ses voyages avec son épouse", se remémore Arnaud Sudre, le chirurgien. Il s'est même endormi de lui-même. "En parlant de tout ça, on oublie totalement ce qu'il se passe, on est transféré ailleurs", raconte-t-il. Prochainement, quatre infirmières de ce service de chirurgie interventionnelle du CHU auront droit à une formation sur cette discipline.

48 heures après son opération, l'homme semble être en pleine forme: " Je ne savais pas ce que c'était l'hypnose " a avoué M. Courtois. C'est une infirmière formée à cette technique qui a supervisé la procédure en interrogeant le malade sur des choses qui lui procurent du bien-être, comme les voyages ou le jardinage.

Articles Liés

Commentaires