Tanitnews

Le Nobel de médecine récompense la recherche contre le cancer


"En stimulant l'aptitude de notre système immunitaire à attaquer des cellules tumorales, les lauréats du prix Nobel cette année ont établi un principe entièrement nouveau pour la thérapie du cancer", ajoute l'institut Karolinska. De manière isolée, les deux hommes ont trouvé le moyen d'activer le système immunitaire de l'organisme pour l'aider à éliminer lui-même des tumeurs, une technique en plein essor appelée immunothérapie. "Ca me semblait trop gros", a réagi James P. Allison, 70 ans, contacté par l'agence de presse suédoise TT. La découverte de Tasuku Honjo d'une protéine présente dans les cellules immunitaires a mené à un traitement "efficace de façon frappante" contre le cancer. Le lauréat du Nobel de la paix sera quant à lui dévoilé ce vendredi à Oslo.

Le prix Nobel de littérature ne sera pas remis cette année en raison d'une affaire d'inconduite sexuelle impliquant l'époux d'une des membres de l'Académie suédoise.

Les prix Nobel ont été attribués pour la première fois en 1901, après que le riche industriel suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, eut légué sa fortune à la création de ces prix.

Les lauréats recevront le 10 décembre une médaille en or, un diplôme et un chèque de 9 millions de couronnes suédoises (environ 870 000 euros) qui sera divisé en deux.

Le prix Nobel de médecine a été attribué lundi à un duo d'immunologistes, l'Américain James P. Allison et le Japonais Tasuku Honjo, pour leurs travaux sur la capacité du corps à se défendre contre les cancers virulents comme le cancer du poumon et le mélanome.

Les vraies raisons du départ de Cristiano Ronaldo — Real Madrid
Les incertitudes étaient trop grandes et Ronaldo a préféré la piste italienne, signant finalement à la Juventus de Turin . Les raisons du départ de l'international portugais ont toujours été floues.

2016: Yoshinori Ohsumi (Japon) pour ses travaux sur l'autophagie, processus par lequel nos cellules digèrent leurs propres déchets et qui, en cas de dysfonctionnement, déclenche la maladie de Parkinson ou le diabète.

2014: John O'Keefe (Grande-Bretagne/États-Unis) et May-Britt et Edvard Moser (Norvège), pour leurs recherches sur le " GPS interne " du cerveau, qui pourrait permettre des avancées dans la connaissance de la maladie d'Alzheimer.

Cette percée a permis de mettre au point une nouvelle classe de traitements qui se sont avérés efficaces contre notamment le mélanome, un cancer très agressif de la peau qui laissait jusqu'alors la médecine impuissante, tuant 50% des malades en moins d'un an après le diagnostic.

2009: Elizabeth Blackburn (Australie/États-Unis), Carol Greider et Jack Szostak (États-Unis), pour leurs découvertes sur les mécanismes de la vie et leurs applications dans la lutte contre le vieillissement.

Articles Liés

Commentaires