Tanitnews

Une personne contaminée par le virus du Nil dans les Pyrénées-Orientales


"Depuis la première semaine d'août, 24 cas d'infection humaine au virus du Nil occidental (West Nile virus en anglais) ont été identifiés dans l'arc méditerranéen", a indiqué lundi le Dr Christophe Besiers, membres de l'EFS. Selon le Dr Paty, "les années chaudes sont favorables au virus, qui est désormais probablement installé à demeure dans le sud de la France".

Cette mesure de précaution a été prise après la détection de 20 cas de virus du Nil occidental en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, et notamment dans les Alpes-Maritimes, de Nice au Cannet.

Il s'agit d'un virus principalement transmis par les moustiques, mais une transmission interhumaine serait possible par la voie de transfusions sanguines. "C'est pourquoi le don de sang est restreint pour les personnes qui ont séjourné au moins une nuit dans le sud de la France". "Toutes les personnes ayant séjourné au moins une nuit dans les Alpes-maritimes, le Var, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et les Pyrénées-Orientales, mais aussi Monaco, ne peuvent pas faire de don pendant 28 jours", explique l'Établissement français du sang (EFS) dans un communiqué. Objectif: éviter de nouveaux cas de virus du Nil.

Douze militaires blessés près de la clôture séparant Nador et Melillia
Un migrant est mort, 22 autres ont été blessés, de même que douze membres des forces de sécurité, selon le ministère de l'Intérieur.

Il n'existe aucun risque de transmission d'homme à homme par contact. Lui-même infecté par un oiseau porteur du virus, le moustique peut le transmettre aux oiseaux, aux chevaux et à l'homme.

Dans la plupart des cas, rappelle l'ARS, l'infection humaine est asymptomatique. Une situation conforme à ce qui est observé en Europe du Sud, où la circulation du virus est plus précoce et plus importante que d'habitude: 550 cas ont été enregistrés en Italie et 302 en Grèce. Mais la maladie peut aussi se manifester par "un syndrome pseudo grippal", selon l'ARS. "Les donneurs de la région sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la Corse peuvent continuer à donner leur sang sur l'ensemble des collectes des régions PACA - Corse, Occitanie, Auvergne et des départements de la Loire, de La Drome et de l'Ardèche -, grâce aux tests réalisés sur l'ensemble des poches", a déclaré sur Twitter Jacques Chiaroni, directeur de l'EFS Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse".

Cette maladie est transmise par le moustique Culex et sévit actuellement dans le sud de la France. Par contre dans d'autres pays comme la Grèce et l'Italie, il y a eu des décès, donc c'est une maladie potentiellement grave.

Articles Liés

Commentaires