Tanitnews

Facebook : Dépasse les attentes au 3e trimestre


Aux USA, chaque internaute a permis à Facebook d'engranger 27,6 dollars de chiffre d'affaires au troisième trimestre, contre 2,67 dollars pour les personnes vivant dans la région Asie-Pacifique. Le segment le plus porteur semble être celui des Stories, ces photos ou brèves vidéo à la durée de vie limitée, mises en avant en haut du fil d'actualité des internautes.

Désinformation, manipulations politiques, gestion des données personnelles: Facebook connaît des polémiques à répétition depuis plus d'un an, autant de polémiques mauvaises pour son image et susceptibles de refroidir le public et les annonceurs.

En attendant, les investisseurs de Facebook vont devoir ronger leur frein et se contenter de bénéfices moins importants que par le passé.

Le titre est reparti à la baisse après les déclarations du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, qui a répété que l'évolution du comportement des utilisateurs continuerait de peser sur le chiffre d'affaires.

Egypte : sept morts dans une attaque anticoptes revendiquée par Daesh
Joint par téléphone, l'évêque Makarios de la province de Minya a précisé que le bus se rendait à Sohag, à 500 km au sud du Caire. Un bus qui transportait des fidèles chrétiens de l'Eglise copte est tombé dans une embuscade ce vendredi en Haute-Egypte.

Le ralentissement a donc bien eu lieu, les revenus du deuxième trimestre avaient bondi de 42% au deuxième trimestre, mais Facebook est parvenu à dégager des profits supérieurs aux attentes. Des investissements portant sur des technologies et des recrutements destinés à purger le réseau.

Facebook avait au 30 septembre 2,27 milliards d'utilisateurs mensuels actifs (+10%), moins que les 2,29 milliards anticipés par les marchés, qui scrutent tout signe de faiblesse du titan. Le bénéfice net ressort à 5,14 milliards de dollars, en progression de 9%.

Trois mois après avoir vu 120 milliards de dollars de capitalisation partir en fumée, dans le sillage de son avertissement sur sa croissance, Facebook a rassuré hier soir les investisseurs sur ses perspectives. Cependant, en Europe, le réseau social a perdu 1 million d'utilisateurs quotidiens actifs. Les gens "aiment de plus en plus" les contenus éphémères, a précisé le chef d'entreprise, mentionnant aussi le succès de ses messageries Messenger et WhatsApp. Ses "coûts et dépenses" sur le trimestre ont atteint 7,95 milliards de dollars contre 5,2 milliards à la même époque l'an dernier.

Avant même tous ces scandales, le réseau avait prévenu dès 2016 que sa croissance exponentielle allait forcément finir par ralentir, notamment parce qu'il est déjà totalement saturé d'espaces publicitaires. Il est aussi de plus en plus boudé par les plus jeunes.

Articles Liés

Commentaires