Tanitnews

MotoGP 2018 à Sepang : Marquez gagne, Zarco podium, Rossi chute en tête


J'ai pris un très bon départ et fait un bon premier freinage. "J'ai essayé de garder de l'énergie pour finir mais ça n'était pas facile".

Le Tricolore se crée décidément de bons souvenirs à Sepang, où il a été sacré en Moto2 en 2016 et avait déjà décroché une troisième place en MotoGP l'an dernier. "Il m'a dépassé dans le dernier tour et je n'ai pas eu la possibilité de le ré-attaquer, j'ai même failli tomber", a confié Johann Zarco (Yamaha), après avoir terminé troisième du Grand Prix de Malaisie, derrière les Espagnols Marc Marquez et Alex Rins.

Ce succès permet à l'Espagnol et à Honda de réussir, après le titre pilotes au Japon il y a quinze jours, le triplé chez les constructeurs et par équipes. "Le départ n'était pas parfait mais j'ai ensuite commencé à rattraper des pilotes".

Une sanction qui fait également les affaires de Valentino Rossi qui aura une belle carte à jouer depuis la deuxième position sur la grille et Andrea Iannone qui récupère une place en première ligne.

Rossi, pilote le plus récompensé en Malaisie avec six victoires (2001, 2003, 2004, 2006, 2008 et 2010), a pris la tête au départ, avant de commettre une erreur à cinq tours de l'arrivée, sous la pression de Marquez derrière lui.

Di Maria, la prolongation arrive — PSG
Une belle récompense pour un joueur en grande forme (7 buts, 6 passes décisives en 15 rencontres disputées). Un temps annoncé dans des rumeurs de transferts, Angel Di Maria est aujourd'hui plus parisien que jamais.

Désormais 6e du championnat, avec une unité d'avance sur le Britannique Cal Crutchlow (LCR Honda), actuellement blessé, qui devrait encore être forfait à Valencia, et cinq sur l'Italien Danilo Petrucci (Ducati Pramac), le Cannois a l'avantage pour conserver la distinction de meilleur pilote indépendant acquise l'an dernier.

Vinales, l'Espagnol Dani Pedrosa (Honda) et Dovizioso ferment le top 6 de la course du jour.

La pluie n'a pas perturbé outre mesure le désormais quintuple champion du monde de moto GP.

En Moto2, l'Italien Francesco Bagnaia (Kalex), 21 ans, a été couronné grâce à sa troisième place derrière son rival portugais Miguel Oliveira (KTM). Marini, le demi frère de Rossi, a gagné son premier GP et Quartararo est arrivé cinq, pas de quoi en faire un plat...

L'Espagnol Jorge Martin (Honda), 20 ans, s'est lui offert la victoire, sa septième cette saison, et le titre en Moto3.

Articles Liés

Commentaires