Tanitnews

180 000 euros pour la lettre de Charles Baudelaire — Fontainebleau


Une lettre de Victor Hugo à Baudelaire, estimée 1 500 euros, a aussi séduit les acheteurs puisqu'un passionné a bien voulu débourser 8 450 euros pour l'acquérir.

Le 4 novembre, la maison de ventes aux enchères Osenat a organisé à Fontainebleau la vente de la collection Baudelaire et de manuscrits de grands écrivains. Cette lettre annonçant un suicide, que Baudelaire ratera quelques jours plus tard, a été l'objet d'un combat de collectionneurs, la plupart par téléphone ou Internet, durant sept minutes. La vente du dimanche 4 novembre chez Osenat à Fontainebleau nous offre, en ouverture, les coupures de presse du journal annotées de la main de l'auteur où il écrit entre autres "je n'ai jamais dit cela". "Cette lettre écrite alors qu'il va mal, boit, se drogue, est troublante, décrit Jean-Pierre Chataignier, directeur du département Empire et souvenirs historiques. L'écriture reste superbe, avec une très belle signature". Les annotations de Charles Baudelaire, pour démonter une critique assassine de sa célèbre œuvre dans "Le Figaro ", valent aussi le détour. On rentre dans l'intime.

Dernier adieu à Philippe Gildas, figure de la télévision — France
Une blague faite par Antoine de Caunes à José Garcia illustre bien l'état d'esprit. Même Philippe, dans sa boite avant qu'on ne la brûle, était mort de rire".

La première édition du roman "La Bête Humaine ", d'Émile Zola, entièrement annotée par l'auteur et cédée à 45 500 euros, n'a en revanche pas eu les faveurs de la Bibliothèque nationale.

Articles Liés

Commentaires